Yamoussoukro Le nouveau préfet reçoit l’onction du chef canton Akouè

182

Une semaine après sa prise de fonction, le nouveau préfet du département de Yamoussoukro, M. Brou Kouamé accompagné  de ses collaborateurs, rendu visite jeudi 16 février 2017 , au chef canton des Akouè Nana Boigny N’Dri III , domicile de ce dernier, dis au quartier Abla Pokou.

Expliquant  les raisons de sa démarche, Brou Kouamé a indiqué être venu pour avoir les bénédictions du chef canton et lui dire que  » nous sommes entièrement à sa disposition  pour travailler et relever les défis qui s’imposent à nous. Parce que nous sommes dans une administration de développement et dans un pays sous-développé. Et l’essentiel pour nous, c’est de faire en sorte que le travail soit bien fait et bien fait pour tous. Que nous puissions accompagner le développement en étant à la disposition de la population. Nous ne sommes plus dans la période coloniale avec tout ce que cela comporte. Aujourd’hui, c’est la collaboration. Nous devons regarder dans la direction des chefs de villages, des autorités coutumières et dans l’intérêt des chefs.  Pour pourvoir marque notre présence ici, et faire en sorte que le temps que nous passerons ici, nous puissions servir la population. Nous comptions sur votre soutien ».

En retour, le chef canton, Nana Boigny N’Dri III, par ailleurs gouverneur du District autonome de Yamoussoukro, entouré de ses notables et ses proches collaborateurs du District, s’est félicité de cette marque de considération. Pour lui, cela augure des lendemains meilleurs dans la gestion des administrés. Il a rassuré ses hôtes de son entière disponibilité à les aider à réussir leur mission :  » Vous pouvez compter sur moi totalement.  Nous n’avons pas d’autre choix que de nous entendre. Nous devons nous entendre, pour le plus grand bénéfice de nos administrés. Je prends l’engagement solennel à mon propre  et  au nom de tous les chefs, de dire  que nous sommes disposés  à faire de sorte que votre mission se passe bien dans le District. En tant que chef canton et gouverneur du District.(…) , permettez-moi de dire que Yamoussoukro est une ville symbole. C’est la ville de notre papa à tous. La, où il est, il nous regarde. Il nous juge. Si nous faisons bien, il nous regarde, si nous faisons mal, il nous regarde. Donc faisons en sorte qu’il soit satisfait de nous ». La visite du préfet est la première d’une série de visites qu’il compte rendre aux communautés allogènes et autochtones et aux services administratifs du département.

Harry Diallo à Yamoussoukro.

PARTAGER