Collection Fantôme : Le ministère de la Culture apporte son soutien au Musée des Civilisations

309

Dernère publication

Le Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire  en collaboration avec la fondation Tapa et l’association Art(sans)frique a entamé le vendredi 14 décembre 2018 et ce, jusqu’au 28 décembre 2018, la  présentation  de la reproduction des œuvres pillées lors de la crise postélectorale de 2011.   

Les travaux  ont été réalisés pendant plus d’un an par les élèves et les professeurs du Service Arts Visuels de Grand Paris Sud, du Centre Technique des Arts Appliqués de Bingerville et du Département des Arts de l’Université Félix Houphouët Boigny dans le cadre de La Collection Fantôme. Ces travaux sont composés de peintures, de photographies, de gravures, de sculptures  et de vidéos. Pour  Silvie Memel Kassi, Directrice du Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire et présidente de la Fondation Tapa, l’idée principale de la Collection Fantôme est de favoriser les imaginaires et la créativité en travaillant à partir de l’absence des objets pillés au Musée des Civilisations, et ce, afin de sensibiliser les consciences dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels. «  Il s’agit pour nous, non seulement de réparer les mémoires de ceux à qui on a spolié une partie de l’histoire, mais aussi d’entrer dans un dialogue équitable avec les autres pour partager cette richesse commune que représente notre patrimoine culturel mondial », a-t-elle dit.  Et de poursuivre : « La Collection Fantôme est un ensemble de réponses artistiques qui cherchent à transformer l’absence des objets, pillés en 2011 au Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire, en prise de conscience. Restitutions symboliques pensées sous différentes formes, La Collection Fantôme est une recollection imaginaire constituée comme un catalogue des possibles. Chaque proposition, chaque chapitre vient enrichir l’histoire de cette collection en questionnant les manques de l’histoire dans lesquels elle s’inscrit. Tougbo Pierre, Conseiller Technique chargé des Arts et de la Culture, représentant  le  ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama,   a pour sa part dit : « La dimension pédagogique  réussie avec la mairie d’Evry en France,  le Centre Technique des Arts Appliqués de Bingerville et  le département des arts de l’Université Félix Houphouët Boigny,  est un symbole fort et nous  donne   l’occasion heureuse de vivre un vernissage merveilleux.  Le ministre de la culture et de la Francophonie est pleinement disposé à jouer son rôle et il a donné des instructions  dans ce sens ». Présents lors de ce vernissage, Patrick Thévier, représentant l’ambassadeur de France et Jacques Longuet maire adjoint d’Evry ont traduit leurs encouragements  et leurs admiration à l’ensemble des équipes qui ont travaillé pour la réalisation de la collection ‘Fantôme’.

TAB avec IB 

Commentaires - L'Intelligent d'Abidjan

PARTAGER