1er Gouvernement Ouattara-Achi Ces ingénieurs et technocrates au pouvoir avec Patrick Achi

13095

Dernère publication

Le gouvernement du premier ministre Patrick Achi qui a été rendu public le mardi 6 avril et dont le premier conseil des ministres a eu lieu le mercredi 7 avril est constitué de plusieurs technocrates.

L’IA revient sur ces ingénieurs et technocrates du gouvernement Achi Patrick 1. La liste n’est pas exhaustive.
Le premier ministre Patrick Achi lui-même est un ingénieur et un technocrate hors pair. Il est titulaire d’une maîtrise de physique obtenue en 1979 à l’université de Cocody en Côte d’Ivoire, d’un diplôme d’ingénieur de l’École supérieure d’électricité et d’un master en management de l’université Stanford2.
Dans ce gouvernement , Kaba Nialé a été reconduit à son poste de ministre du Plan et du développement. Elle a obtenu en 1989 le Diplôme d’Ingénieur Statisticien Economiste et un Diplôme d’Etudes Approfondies en Economie Internationale / Economie du Développement au CESD de Paris à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Adama Coulibaly , ministre de l’’économie et des Finances est détenteur d’un doctorat en sciences économiques à l’université Panthéon-Sorbonne. De même que Bruno Koné, le ministre de la Construction, du Logement et de L’urbanisme qui est diplômé de l’École supérieure de commerce d’Abidjan (ESCA), option « finance-comptabilité ».
Pour sa part Moussa Sanogo, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur Statisticien Economiste, obtenu à l’ENSEA d’Abidjan en 1999, après des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (Mathématiques Supérieures et Mathématiques Spéciales) à l’Institut National Polytechnique de Yamoussoukro. Amédée Koffi Kouakou, Ministre de l’équipement et de l’entretien Routier est Docteur Ingénieur en Génie Civil en Université de Toulouse en France. Souleymane Diarrassouba, ministre du Commerce et de l’Industrie est titulaire d’un Diplôme d’études supérieures en Banque du Conservatoire National des Arts & Métiers de Paris, d’un DESS Audit et contrôle de gestion de l’Université nationale de Côte d’Ivoire en partenariat avec l’Université Paris XII Val De Marne, et d’une Maîtrise de Sciences de gestion, option Finance de l’Université nationale de Côte d’Ivoire. Il est également certifié « Advanced Management Program » de la MDE Business School en partenariat avec IESE Business School de Barcelone.
Parmi ces ingénieurs et technocrates figure Danho Paulin, ministre de la Promotion des Sports et du Développement de l’Economie Sportive , Titulaire d’un DEA de Physique : Instrumentation et Mesures ; Université de Rouen (France) DESS EEA : Ingénieur Sup Elec (France).
De son côté Bouaké Fofana, ministre de l’assainissement et de la salubrité, diplômé de l’Institut National des Techniques Économiques et Comptables du Conservatoire national des arts et métiers de Paris en 1983. . Quand Esmel Emmanuel Essis, ministre de la Promotion des Investissement et du Développement du Secteur Privé est diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce d’Abidjan (ESCA), promotion 1983.
Adama Diawara, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique est détenteur d’un DEA puis un Doctorat (Thèse Unique), option : Physique de l`Atmosphère/Agrometeorologie à l`Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.
On peut citer également la ministre de l’éducation nationale et l’Alphabétisation Mariatou Koné, titulaire d’un DEA en Sciences Sociales . Ainsi que le ministre du tourisme et des loisirs Siandou Fofana qui est diplômé d’Etudes Financières et Comptables à l’Institut National des Techniques économiques et Comptables de Paris.
Roger Adom, ministre de l’Economie numérique, des Télécommunications et de l’Innovation est un élève de l’École Nationale Supérieur de Mécanique devenue l’École centrale de Nantes où il a obtenu son Diplôme d’Ingénieur.
Sidi Tiémoko, ministre des Ressources animales et Halieutiques est diplômé du Centre d’études diplomatiques et stratégiques, Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS) de Paris.2. Quand Pierre Dimba, ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle est sorti major de sa promotion à l’École nationale supérieure des travaux publics (ENESTP) de Yamoussoukro avec le titre d’ingénieur en génies civil. Il commence sa carrière professionnelle au Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD ).
Cissé Abdourahmane, Secrétaire générale de la présidence est détenteur d’un diplôme d’ingénieur (option « mathématiques appliquées ») et Amadou Kone, ministre des Transports est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur Géographe, obtenu en 1996 à l’Université Laval au Canada et d’une Maîtrise en aménagement du territoire, obtenue à l’université de Cocody (Abidjan). Figure également dans ce lot Mamadou Touré ministre de la promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique, porte-parole adjoint du gouvernement qui est Diplômé en Diplomatie du Centre d`Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) de Paris et titulaire d’un Master en Affaires Internationales obtenu à l’Ecole des Hautes Etudes Internationales (H.E.I) de Paris et d’un Exécutive Master en politiques et management du développement, obtenu à Sciences Pô Paris.
Koffi N’Guessan, ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage a fait des études de géographie à l’université de Cocody (Abidjan), et a obtenu en 1981, un diplôme de démographe auprès de l’Institut de Formation et de Recherche Démographique de Yaoundé au Cameroun.
Quand à Tchagba Laurent le ministre de l’hydraulique, après l’obtention de son diplôme d’ingénieur en hydraulique à l’INSTP( Ecole Normale Supérieure des Travaux Publics) en 1981, il partira enrichir ses connaissances en Europe en obtenant un DEA en géologie Appliquée option Ressources en Eau à l’Université de Paris en 1984, puis suivra une formation en Hydrologie isotopique à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) de Vienne en Autriche en 1988. Ce sont des ingénieurs et technocrates et bien d’autres qui entourent le premier ministre Patrick Achi. Au point où on pourrait dire que les ingénieurs et technocrates ont pris le pouvoir.

T.A.B, MI et DO

Commentaire

PARTAGER