8 ème édition du Festival de Hip-hop – Natacha Flora Sonloue dit Nash : “Être artiste, ce n’est pas que faire danser les gens, mais c’est aussi conscientiser”

21865

Dernère publication

L’Artiste Nash, à l’état civil Natacha Flora Sonloue a animé une conférence de presse le mercredi 30 septembre 2020 pour annoncer la 8 ème édition du festival Hip-hop enjaillement sur le thème ”Pour chaque enfant et chaque jeune , une vie sans violence”.

« Ce festival vise à donner une voix aux jeunes , à promouvoir des messages de paix ainsi que les mesures-barrières, à donner des compétences essentielles et des opportunités aux jeunes plus vulnérables de Côte d’Ivoire, d’enrôler des jeunes sur la plateforme U-report et de les exposer à des messages de sensibilisation et de bonnes pratiques pour un changement positif par les jeunes et pour les jeunes dans les communautés », a indiqué l’initiatrice Nash. Pour elle, le thème de cette année est un combat personnel. «J’ai grandi dans un quartier de la ville de Man où la violence était le quotidien. Étant une femme, je risquais de me faire agresser au refus de me faire draguer par certains hommes. J’ai donc eu recours à la violence moi-même pour me défendre mais, le fait de voir mon père battre ma mère, tout le temps m’a fait prendre conscience que je ne voulais pas de violence dans ma vie. Alors cette année est particulière et ce thème est un combat personnel (…) Être artiste, ce n’est pas que faire danser les gens, mais c’est aussi conscientiser, éduquer la Jeunesse. Et nous avons décidé à travers ce festival de faire la sensibilisation pour le respect des mesures-barrières. Oui, la Covid-19 existe et il faut toujours en parler, car nous voulons une jeunesse qui s’exprime étant en bonne santé» a ajouté l’artiste Nash.
Sophie Chavanel, Chef communication et Engagement des Jeunes de l’Unicef Côte d’Ivoire, a fait un plaidoyer pour tous les jeunes . « Je demande aux autorités de tendre la main aux jeunes, de les aider à s’exprimer à travers ce qu’ils aiment, c’est-à-dire la musique. l’Unicef accompagne ce projet depuis deux ans pour aider à valoriser les valeurs de partage et de l’éducation et nous invitons toutes les branches à prendre part à ce projet.»
La Banque mondiale, par la voix de Gaudet -Pitta Tania, Chef de service et suivie d’évaluation, a également réitéré son engagement pour la bonne marche du festival Hip-hop Enjaillement. « Cette initiative trouvera toujours notre adhésion et nous vous assurons encore que nous serons à vos côtés pour vous prêter main forte sur le plan financier ou même moral ou physique. »

MO avec CB

Commentaire

PARTAGER