Joël N’guessan (auteur de Le Dialogue Politique en Côte d’Ivoire – Un Eternel Recommencement) :« Comment se réconcilier si la responsabilité individuelle ou collective ne fait pas partie de notre morale politique ?»

1937
Le Ministre Joël N'GUESSAN Membre du Conseil Politique du RHDP

Dernère publication

Après les 4 Tomes de Devoirs de Mémoire, Coronavirus ou le Crépuscule de nos Orgueils, Porter la Parole Un Sacerdoce, et bien d’autres ouvrages que j’ai écrit, je jette un regard analytique et critique sur la Réconciliation et le Dialogue Politique en Côte d’Ivoire – Un Eternel Recommencement.

Cet ouvrage Dialogue et Réconciliation en Côte d’Ivoire – l’Eternel Recommencement – fait le bilan des multiples rencontres et résolutions politiques qui n’ont pas permis à la Côte d’Ivoire d’éviter les crises militaro politiques avec leurs cortèges de morts et de vies brisées. Prions pour que ceux qui l’ont initié et ceux qui y ont participé retiennent que la véritable Réconciliation est celle du Cœur et non les petits arrangements politiciens du moment. En décidant d’écrire cet ouvrage, mon désir est de faire l’inventaire exhaustif de tous les actes officiels de Dialogue et de Réconciliation et d’en apprécier les résultats sur l’évolution de la nation ivoirienne. Il s’agit pour moi de dresser le bilan de toutes les tentatives de Dialogue et de Réconciliation qui se sont déroulées ces 30 dernières années en Côte d’Ivoire.Je dois avouer avoir été fortement inspiré par un article écrit par le Journaliste et ami Ferro BALLY. Même si je ne suis pas du même bord politique que lui j’ai trouvé son article d’une grande simplicité aussi bien au niveau de l’écriture que des thèmes qu’il aborde que j’ai décidé de le reproduire in extenso au tout début de cet ouvrage. Il a intitulé son article « COMEDIE POLITIQUE ».

Parler de réconciliation en Côte d’Ivoire ,  c’est remettre au gout du jour les méthodes et actions menées dans ce sens depuis une trentaine d’année. C’est aussi se souvenir de faits et situations vécus personnellement pendant et après les crises successives que notre pays a connues.Comment se réconcilier si la responsabilité individuelle ou collective ne fait pas partie de notre morale politique ? Comment se réconcilier et réapprendre à vivre ensemble si l’obligation de repentance ne fait pas partie de notre éducation ni de notre culture ? et pourtant tous les acteurs politiques ivoiriens sont des férus adeptes des deux grandes religions monothéistes (le Christianisme et l’Islam) où la repentance constitue la base spirituelle de tous. Cet ouvrage Dialogue et Réconciliation en Côte d’Ivoire – l’Eternel Recommencement, disponible en ce moment en librairie donne des réponses.
Je pourrai en dire plus lors du panel sur « Livre, réconciliation et paix » auquel je participe le mercredi 18 mai 2022, au Palais de la Culture Bernard B. Dadié d’Abidjan – Treichville à l’occasion du Salon International du Livre.

Les participants à ce panel sont :
le Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, Président du FPI, Professeur Jean-Noël Loucou, Secrétaire Général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny, Vincent Toh-Bi Irié, Préfet Honoraire d’Abidjan, Mme Ken Bugul, écrivaine sénégalaise et Boubacar Boris Diop, écrivain sénégalais.

Joël N’guessan auteur.

Commentaire

PARTAGER