Action sociale La Fondation Lonaci inaugure des infrastructures éducatives dans le Poro

439

Dernère publication

La Fondation Lonaci a procédé les 8 et 10 octobre 2021 à l’inauguration de deux écoles primaires dans les villages de Nangassérégué et de Kagbolodougou situés dans la région du Poro

Dans le village de Nangassérégué (Korhogo) la fondation Lonaci a renforcé la capacité d’accueil de l’école primaire publique, à travers la construction d’une école de trois classes avec bureau du directeur. S’y ajoute également une école maternelle de trois classes avec bureau du directeur. Réceptionnant le don, Émile Kouassi, secrétaire général de préfecture de Korhogo s’est réjoui de cette action citoyenne de la Fondation Lonaci qui s’inscrit parfaitement selon lui, dans la vision du président de la République qui accorde une grande importance à l’école.
Quarante-huit heures après, c’est-à-dire le 10 octobre 2021, c’était au tour de l’école primaire publique de Kagbolodougou, dans le département de Sinématiali de voir sa capacité d’accueil renforcée par le don d’une école de trois classes avec bureau du directeur. À cette occasion, le secrétaire général de préfecture de Sinématiali, Firmin Kouakou Yao a exprimé toute la reconnaissance des autorités administratives à la Fondation Lonaci. « En offrant ce bâtiment au village de Kagbolodougou, c’est l’État de Côte d’Ivoire que vous soulagez en contribuant à accroître la capacité d’accueil de l’école primaire », a-t-il souligné. Diabaté Fatoumata, directrice exécutive de la Fondation Lonaci, s’est dit heureuse d’avoir contribué à la réalisation d’un vœu cher aux populations de Nangassérégué et de Kagbolodougou qui est celui d’apporter plus d’infrastructures pour l’alphabétisation des enfants : gage d’un développement radieux pour la région. « « Le vœu du Directeur Général et président de la Fondation Lonaci, Dramane Coulibaly, est que ces nouvelles classes du primaire et l’école maternelle contribuent à l’amélioration des conditions d’apprentissage des enfants », a-t-elle ajouté. Avant d’encourager les directeurs d’écoles et les enseignants à poursuivre leurs efforts en vue de donner de bonnes bases aux enfants qui seront des cadres de demain.

Moustapha Ismaïla

Commentaire

PARTAGER