Afrik Fashion Show 11 : Voici les grands changements

1359

Dernère publication

La soirée de mode Afrik Fashion Show sera à sa 11ème édition ce samedi 8 octobre 2016 dans un hôtel. En prélude à cette soirée de défilé de mode, l’Intelligent d’Abidjan a échangé avec Isabelle Anoh, directrice de Avant-garde production, organisatrice de l’évènement.

Lors de ces échanges, la directrice a décliné les grands angles de cette édition 2016. « La créativité au cœur de la jeunesse et de la Francophonie », tel est le thème retenu pour Afrik Fashion Show 11. Selon l’organisatrice, il était question par ce thème, de démontrer la force de la génération montante des créateurs dans l’espace francophone. « Il est important de céder le temps d’une édition à la génération montante. Il s’agit des créateurs qui ne sont pas à la hauteur de Pathe’O, Giles Touré et autres. Mais, qui ne sont pas des novices en matière de mode, ils ont fait leur preuve à travers d’autres concours et représentés la Côte d’Ivoire à l’international », a-t-elle expliqué. Selon elle, la liste des créateurs a totalement changé. « Il aura beaucoup de surprise. Au plan national, 8 nouveaux créateurs (Dieudonné Tra, Modeste Bah, Barros…), en plus de Pathe’O feront leur entrée sur la grande scène. Cela pour permettre au public de découvrir d’autres noms », a-t-elle avoué. Autre particularité, elle a annoncé une caravane Afrik Fashion rode show, qui sillonnera les communes d’Abidjan le vendredi 7 octobre 2016.
Pour ce qui est du caractère international de la soirée, Isabelle Anoh a expliqué que l’édition 2016 a voulu faire la part belle aux stylistes Ivoiriens. Raison pour laquelle seulement 3 pays étrangers (Sénégal, Bénin et Togo) ont été invités à cette soirée, pour un total de 14 stylistes.
Passionnée par la mode, Isabelle dit avoir envie de positionner la Côte d’Ivoire comme la capitale de la mode Africaine. «Vu le nombre de créateurs que nous avons et toute l’organisation qui va avec, cela est possible. C’est pourquoi, nous sommes en pourparlers avec l’Agence Emploi jeunes, pour que les jeunes créateurs puissent obtenir des financements afin qu’ils puissent proposer un travail de qualité. Le problème de la mode n’est pas un problème de créativité, mais plutôt un problème de matériels », a-t-elle estimé.
Pour elle, l’on avait tendance, par le passé, à attribuer la mode à la série C, alors que c’est un domaine qui fait appel à des universitaires, qui, par amour et par passion, ont décidé d’exercer dans ce domaine. Au chapitre des attentes, Isabelle Anoh a avoué son stress vu le caractère particulier de cette édition. «Nous entendons une belle cérémonie bien agencée, avec de belles tenues et de belles créations. J’espère que le public va apprécier. Tout le monde a peur et stressé parce que c’est une nouvelle liste de créateurs, mais nous restons tout de même confiants parce que nous avons eu des séances de travail avec les créateurs. Ils sont tous motivés de montrer ce qu’ils savent faire », s’est-elle rassurée.

ROK

Commentaire

PARTAGER