Agboville – Apata Marc aux jeunes de l’Ajea : “Bientôt, nous allons financer vos projets… mais”

1953
Apata Marc aux jeunes de l'Ajea

Dernère publication

L’investiture du président de l’association des jeunes élites de l’Agneby-Tiassa (Ajea) a été l’occasion pour Apata Apata Marc, cadre de l’Office national de l’eau potable (Onep) d’informer ses filleuls de sa volonté de financer leurs différents projets d’activités tout en les invitant à bannir de leurs langages le terme ‘bon petit'”. C’était le samedi 5 février 2022, à la salle des fêtes de la mairie d’Agboville.

Au cours de cette cérémonie, Apata Apata Marc dit ingénieur Marco, parrain de l’Ajea, s’est tout d’abord félicité de l’initiative prise par ces jeunes qui, à ses yeux, est la preuve qu’ils veulent s’assumer pour cesser d’être, selon ses propres termes, ‘des bébés au dos’ avant de fustiger certains comportements qui frisent le parasitisme.
“Jeunes de l’Ajea, votre initiative de regroupement traduit éloquemment votre volonté de vous assumer et non de donner cette mauvaise image d’être toujours des bébés au dos. J’ai accepté ce parrainage pour témoigner du bon chemin que vous avez emprunté (…) Parrain et président du club des amis de l’excellence, je peux vous assurer que très bientôt tous les jeunes entrepreneurs d’Agboville verront leurs projets financer pour que nous empruntions ensemble le chemin de la réussite. Et il faut enterrer l’expression ‘bon petit’ qui est la consécration de l’esprit de parasite et de fainéantise.”, a conseillé Apata Marc. Qui a lancé un appel aux jeunes d’Agboville en ces termes : “Tous les jeunes d’Agboville qui veulent s’assumer doivent appartenir à l’Ajea car vous montrez là le chemin d’une jeunesse qui veut réussir”.

Les conseils de Choho Thomas, 3è adjoint au maire d’Agboville aux jeunes

Mais avant lui, Choho Thomas, 3è adjoint au maire d’Agboville, représentant le maire, s’est lui, aussi félicité de l’initiative des jeunes avant de les prévenir contre l’immigration clandestine. “J’en appelle à la sagesse des jeunes qui voudraient s’inviter à une migration, à privilégier les déplacements réguliers et ordonnés plutôt que de s’engager dans des aventures périlleuses.”, a fait savoir Choho Thomas. Notons que Bony Achi Jacques est le tout premier président de l’Ajea dont le mandat prendra fin dans cinq (5) ans.

Ahou Moaye à Agboville

Commentaire

PARTAGER