Après la rencontre Ouattara-Bédié-Gbagbo- L’appel de Mabri Toikeusse à la classe politique

1121

Dernère publication

Le président de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Dr Abdallah Albert Mabri Toikeusse a salué, le samedi 16 juillet 2022 à Abidjan, la rencontre entre le Président Alassane Ouattara et ses prédécesseurs, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo.

A l’ouverture du séminaire bilan partiel des missions d’évaluation et de remobilisation des militants de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire, le samedi 16 juillet 2022 à Cocody 7ème Tranche, le président de ce parti s’est prononcé sur la récente rencontre du Président de la République, Alassane Ouattara et ses prédécesseurs, Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA et Laurent Gbagbo, président du PPA-CI. « Il y a 48 heures (jeudi 14 juillet 2022, ndlr) la Côte d’Ivoire a été attentive à la rencontre de haut niveau entre les Présidents Ouattrara, Bédié et Gbagbo. Je voudrais me féliciter de la prise en compte par le Président de la République, de cette recommandation de la dernière session du dialogue politique. J’invite toute la classe politique et la Communauté nationale à s’engager sur la voie du renforcement de la cohésion sociale et de la paix durable », a exhorté le président de l’UDPCI.

Revenant au séminaire bilan partiel des missions d’évaluation et remobilisation intitulé « L’UDPCI à l’heure de la remobilisation », Albert Mabri Toikeusse a rappelé que depuis les législatives du 6 mars 2021, l’UDPCI s’est engagée dans une dynamique de remobilisation, de redynamisation et de restructuration. Les missions d’évaluation et de remobilisation déployées depuis plus de quatre mois, visent à faire l’état du fonctionnement de l’UDPCI dans 29 secrétariats régionaux visités sur 36 en vue de faire des recommandations à la direction du parti. « Le présent séminaire sera suivi du séminaire du bilan global qui se tiendra les 16 et 17 septembre 2022 à Man après évaluation des sept autres secrétariats régionaux non visités qui concernent les Régions du Tonkpi et celles du Nord. Pour le suivi des recommandations issues de ce séminaire bilan global, nous exhortons les chefs de délégations et leurs membres respectifs, à rester en contact avec les secrétariats régionaux visités pour les encadrer et les remobiliser afin que l’UDPCI soit visible dans toutes ces instances régionales du Parti », a dit le président de l’UDPCI.

« Beaucoup reste encore à faire »

Le président de l’UDPCI a noté que « beaucoup reste encore à faire », en termes de formation des militants de son parti. Il a donc fait le choix de coupler l’outil du National Democratic Institute (NDI) dénommé « Gagner avec intégrité » à ce séminaire, afin de renforcer les capacités des animateurs de l’UDPCI, depuis la direction jusqu’aux structures de base. « La formation du militant demeure une préoccupation majeure dans la conduite de notre Parti politique (…)En ce qui concerne la conduite du Parti, camarades militantes et militants, laissez-moi vous réaffirmer mon attachement à nos engagements communs qui demeurent ma boussole et qui mobilise toute mon énergie. L’heure n’est plus au doute, mais plutôt à l’action d’une UDPCI plus forte et conquérante pour Bâtir la Nation », a conclu Albert Mabri Toikeusse.

Olivier Dion

Commentaire

PARTAGER