Assemblée nationale : pourquoi le Pdci participe aux travaux (Guikahué)

1128

Dernère publication

Face à la presse dans le cadre du « fauteuil blanc » du quotidien le Nouveau Reveil, le secrétaire exécutif en chef du Pdci Rda, s’est prononcé sur les désaccords entre les groupes parlementaires de l’opposition, et le Président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro.

« Il y a une coutume à l’Assemblée nationale (…) Le président Bédié était le président de l’Assemblée nationale en 1990, le FPI a eu 9 députés. La loi disait qu’il fallait avoir 10 députés pour créer un groupe parlementaire et le PDCI voulait que l’opposition s’exprime. On a rabaissé ce nombre à 8 pour que le FPI ait un groupe parlementaire et avec ces 8 députés, le FPI avait un vice-président et un secrétaire. Bédié est parti, Donwahi est venu. Le RDR et le FPI ayant boycotté les élections n’ont pas voulu voter Donwahi.

fauteuil blanc - le nouveau réveil 2

Ce n’est donc pas la première fois que des groupes parlementaires ne votent pas un président de l’Assemblée nationale, mais Donwahi leur a réservé leur quota, selon leur nombre. Brou Emile a remplacé Donwahi, c’était la même chose, Mamadou Koulibaly, Soro Guillaume, pareil. Amadou Soumahoro arrive et on veut changer les choses. C’est cela le problème (…) Nous avons des droits qui sont garantis par la Constitution. Notre poids politique nous amène, avec les autres groupes parlementaires de l’opposition à 11 postes : 7 postes pour le PDCI, un président et un secrétaire pour chacun des groupes parlementaire Rassemblement et Vox populi. C’est aussi simple que ça !

Pourquoi le président de l’Assemblée nationale veut compliquer ce qui est simple ? Nous avons boycotté la première séance en commission par protestation et nous avons dit que nous n’entrons pas dans le Bureau de l’Assemblée nationale s’il ne reflète pas la configuration politique (…) Nous avons perdu 20 députés, il n’y a pas de députés PDCI dans le Bureau de l’Assemblée nationale. Mme Camara Juliette, Likhane Yagui, Mme Atoungbré ont écrit pour dire qu’ils ne sont plus membres du Bureau. Gauze Léon dit qu’il reste dans le Bureau. Le groupe parlementaire PDCI a fait une nouvelle liste, Gauze Léon ne fait plus partie du groupe parlementaire PDCI. Nous ne sommes pas dans le Bureau, mais nous participons aux travaux de l’Assemblée nationale, parce que c’est pour cela que les populations nous ont élus », expliqué le numéro du Pdci Rda.

Olivier Dion

Commentaire

PARTAGER