Atelier de formation-Des jeunes instruits sur la gestion de la vie politique

1265

Dernère publication

Des jeunes ont été instruits sur la gestion de la vie politique.

Jessica N’guessan, directrice générale d’un cabinet a organisé un atelier en faveur des jeunes sur le thème «Les axes spécifiques de l’accompagnement des leaders de la génération Y en politique», le vendredi 28 avril 2023 à Bingerville. Cet atelier a permis aux jeunes d’être mieux outillés dans la gestion de la vie politique en Côte d’Ivoire. Jessica N’guessan a mentionné que l’objectif est d’aborder l’une des problématiques qui mine les secteurs d’intervention dont l’entreprise et la politique. «La politique est vue par certaines personnes comme étant une chose très dangereuse. La politique en Afrique est la première arme centrale qui fait partie du développement. Si la politique décide de tourner à gauche, c’est tout le monde qui passe à gauche. Notre expertise vise au management des situations de crise susceptibles d’atteindre les différentes entreprises, entités et sociétés », a-t-elle fait savoir.

La directrice générale Jessica N’guessan, par ailleurs, a donné l’ossature de la génération Y , qui, pour elle, est une génération qui est en phase avec son monde. « Elle est positionnée entre la génération X dont celle des personnes des années 70 et 80 et la génération Z qui est celle des années 2000 donc la génération 5. 0. Cette génération, c’est à elle que revient l’héritage politique des États africains », a-t-elle dit.

Une politique participative et transparente

Elda Akouassa , directrice générale de Map consulting a dit pour sa part que ,la génération Y est passionnée par le goût du travail à sa manière, selon ses critères et ses standards . « C’est une génération qui est décomplexée, qui se lance. C’est également une génération qui a vu l’arrivée d’internet étant enfant, mais qui a connu la vie sans internet. Elle est à cheval entre les deux. Sauf qu’aujourd’hui elle est hyper connectée. C’est une génération qui fait tout avec son téléphone. Au niveau professionnel c’est une génération sur laquelle on voit le point de carrière « a- t- elle déclaré.

Elda Akouassa a par la suite fait savoir que la politique ne peut plus se faire de manière cachée. « Aujourd’hui, l’on est beaucoup plus sur une politique participative et transparente. La politique en Afrique manque d’originalité. Elle ne concerne pas que l’ homme politique, il y a une autre branche qu’est la population. Former la population sur ce qu’un maire peut et ne peut pas , former le député sur ce qu’il peut et ne peut pas », a-t-elle affirmé.

Mamadou Ouattara avec Cécile Mobio

Commentaire

PARTAGER