Augustin Thiam : “Ça choque qu’on puisse parler de la succession de quelqu’un qui est encore là” (Côte d’Ivoire-Alternance 2020)

6715

Dernère publication

Sauf changement de date de dernière minute, des cadres et élus du grand centre Baoulé de la Côte d’Ivoire seront en attraction le 10 Juin 2017, à la mythique place Jean-Paul II de la commune de la capitale politique  et administrative ivoirienne, pour apporter leur soutien au Président de la République SEM. Alassane Ouattara, au Président du Pdci-Rda mais surtout donner leur position, vis-à –vis  au débat sur la succession du Président Ouattara, en 2020.

L’annonce de cette nouvelle a été faite hier vendredi 26 Mai 2017 par le Dr Augustin Thiam, gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro, lors d’une cérémonie de remise de vivres à la communauté musulmane de la grande mosquée centrale de la paix de Yamoussoukro.
Selon Dr Augustin Thiam, ce gigantesque rassemblement des fils et filles du grand « V » Baoulé ne sera ni une foire aux injures, ni une occasion de critiquer les autres.
« Il y’a des gens qui parlent de 2020, il y’a d’autres que ça choque qu’on puisse parler de la succession de quelqu’un qui est encore là. Et nous faisons partir de quelques un que ça choque. (…) Donc, mon grand frère, le premier ministre Me Jeannot Ahoussou Kouadio, moi-même et bien d’autres, nous avons décidé que le 10 juin 2017 , nous allons faire une manifestation ici à Yamoussoukro, à la place Jean-Paul II, pour dire à SEM. Alassane Ouattara que nous on est derrière lui. Et 2020, peut-être ceux qui sont camarades de Dieu qui savent qu’ils seront vivant, qu’ils parlent de ça. », a précisé le gouverneur Thiam qui a poursuivi : « Nous voulons lui exprimer que nous, nous sommes contents qu’il soit là. Nous voulons qu’il termine son mandat tranquillement. Et nous prions qu’il ait la santé et la force pour nous guider jusqu’au terme de son mandat. Parce qu’il y’a des gens qui se plaignent de ce qui n’a pas été fait. Mais nous, nous faisons partir de ceux qui ont été contents de ce qui a été fait. Et en fonction de ce qui a été fait, nous lui souhaitons longue vie  pour continuer et terminer son travail tranquillement. Pour cela, il faut que la place Jean-Paul II soit noire de monde. Que chacun d’entre vous soit le porte-parole de ce message là. On ne va pas pour insulter quelqu’un ni critiquer. C’est pour simplement dire au président Alassane Ouattara : ” nous là on t’aime. On est derrière toi. Fais ton travail tranquillement jusqu’au terme du mandat. Eux leur problème, c’est 2020. Nous notre problème c’est aujourd’hui jusqu’en 2020″ ».
Harry Diallo à Yamoussoukro

Commentaire

PARTAGER