Bouaké L’opération de curage des caniveaux lancée

4777
Le directeur des Affaires financières (Daf) et du Patrimoine de l'Ageroute, Brice Ettien Tiémélé Kouamé

Dernère publication

Le directeur des Affaires financières (Daf) et du Patrimoine de l’Ageroute, Brice Ettien Tiémélé Kouamé, représentant le directeur général de cette structure a procédé au lancement de l’opération de curage des caniveaux à Bouaké, le samedi 18 mai 2021.

Brice Ettien Tiémélé Kouamé a signalé que cette initiative est consécutive aux orientations que le directeur général de l’Ageroute a assignées à la structure. « La route a besoin d’un entretien, et ce que nous faisons, est appelé le canotage urbain (…) L’opération va consister d’abord à curer les caniveaux, à balayer les routes afin que pendant cette saison des pluies, qu’on ne puisse pas vivre ce qu’on a toujours vécu, les catastrophes, les pertes en vies humaines et des dommages importants des infrastructures routières etc. Si les caniveaux sont obstrués, cela accélère la dégradation des routes », a dit Brice Ettien Tiémélé Kouamé. Avant d’inviter la population de Bouaké à s’inscrire résolument dans l’opération qui vise également à améliorer leur bien-être. Selon les responsables de l’Ageroute, cette opération de curage des caniveaux va s’étendre sur plusieurs jours à Bouaké avec l’appui de la mairie et de la direction régionale de l’agence nationale de gestion des déchets (Anaged) pour le ramassage des ordures. Pour la réussite de cette opération, en vue d’une protection pérenne des infrastructures routières, à Bouaké, ce sont les éléments du génie militaire du 1er bataillon d’infanterie localisé dans la commune qui vont être utilisés sur le terrain. Une action qui, selon Roméo Koffi, Commandant en second du 1er bataillon du génie militaire, s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens Armée-nation. Cette opération s’étendra dans tous les quartiers de Bouaké et s’inscrit dans le cadre du festival “Bouaké Oufflè”. Un festival qui vise à redorer l’image de Bouaké à travers sa culture dont l’Ageroute est partenaire.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

Commentaire

PARTAGER