COCAN 2023- Amichia François fait le point de la mission d’immersion à Alger

2133

Dernère publication

A Alger à l’invitation de la CAF, pour une mission d’immersion, le président du Comité d’Organisation de la CAN (COCAN) 2023 en Côte d’Ivoire, Albert François Amichia, a fait le point de sa mission à la presse ivoirienne présente dans la capitale algérienne.

Avant de quitter l’Algérie, le samedi 28 janvier 2023, le président du COCAN 2023 a fait le point de la mission d’immersion à Alger dans le cadre de l’organisation du CHAN 2022. Pour cette troisième visite d’immersion, après le Cameroun et le Qatar, la délégation du COCAN a vu pendant 5 jours une autre facette de l’organisation d’une compétition de grandes envergures.

S’inspirer des autres

Pour le patron du COCAN, il faut en la matière s’inspirer des autres pour mieux faire. ‘’ (…) Il nous faut nous inspirer des pays qui ont déjà organisé une compétition de grandes envergures ; il nous faut nous inspirer des meilleures pratiques qui existent ailleurs et surtout permettre à nos équipes qui ont travaillé de façon théorique, d’avoir la pratique sur le terrain’’, a expliqué Amichia François.
Durant le séjour à Alger, le président du COCAN dit avoir été séduit par l’ambiance dans les tribunes, l’accueil et l’état des pelouses. ‘’ Il faut s’en inspirer pour réussir la CAN 2023 en Côte d’Ivoire’’, a-t-il lâché.

La Côte d’Ivoire est pratiquement prête

Revenant à l’organisation de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire, Amichia François a à nouveau rassuré sur le délai de livraison des infrastructures. Selon lui, la Côte d’Ivoire sera dans les délais bien avant la période indiquée.
« Nous sommes à un an de la compétition ; nous avons pratiquement terminé avec les infrastructures sportives, avec les infrastructures routières, avec le relèvement du plateau technique des infrastructures sanitaires ; nous sommes en phase de réhabilitation de certains réceptifs hôteliers. La Côte d’Ivoire est pratiquement prête. Nous devons rendre les infrastructures 6 mois avant le début de la compétition ; il est évident que nous les rendions bien avant le délai de 6 mois’’, a rassuré le patron du Cocan.

Ange K à Alger

Commentaire

PARTAGER