Cohésion sociale et prévention des crises: Plus de 70 chefs traditionnels et leaders communautaires du Cavally formés

1286

Dernère publication

Le ministère de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la Pauvreté et le Programme des Nations Unies pour le Développement(Pnud), ont organisé, du mercredi 22 au jeudi 23 juillet 2020 dans un hôtel de la ville de Guiglo, un atelier de renforcement de capacités des autorités traditionnelles et leaders d’opinion pour la cohésion sociale et la prévention des crises dans la région.

À cet atelier, plus de 70 chefs traditionnels et leaders communautaires étaient présents . Michel Seka, directeur de la Cohésion sociale au ministère de la Solidarité, de la Cohésion sociale, a dit: « Dans le cadre de notre formation à la prévention, la résolution pacifique des conflits est un maillon essentiel pour notre ministère. Et, là, dans le contexte où s’inscrit cette formation d’aujourd’hui, nous sommes à l’approche d’une élection. Et quand on parle d’élection tout le regard est porté sur la Région du Cavally. Nous avons vécu la crise de Goin-Débé en 2017 juste après les élections de 2015 et cette année, nous sommes face à une autre élection, celle du 31 octobre 2020. Donc, c’est dans cette vision que le Pnud et le ministère de la solidarité ont décidé d’accompagner la sous- préfecture de Guiglo pour réussir cette formation des chefs traditionnels et des leaders d’opinion qui sont les représentants des autorités administratives dans les villages. Après la formation et même les élections, nous sommes prêts pour les accompagner à faire des suivis dans des villages pour que cette paix que nous demandons soit effective ». le sous-préfet de Guiglo, Nahounou Blé Guede Henri, a souligné l’importance de former les chefs sur certaines notions de l’exercice de leurs fonctions. Car « pour les échéances qui arrivent, il faudrait que les chefs acceptent la gestion participative de leurs différentes communautés dans les villages pour éviter les soulèvements et les tensions dans les villages», . Cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la prévention des crises et à la consolidation de la cohésion et l’inclusion sociale exécuté par le Pnud dans les régions ons ouest et Sud-ouest avec un financement de la République Fédérale de l’Allemagne. Le Pnud a accepté d’accompagner la sous-préfecture de Guiglo pendant 32 mois.

Konhon Dominique, Correspondant dans la Région du Cavally

Commentaire

PARTAGER