Colère à Agboville après la mort des élèves Edi Sosthène et Bédé Jean Jacques

4955
La mort de l'élève Edi Sosthène et de l'élève Bédé Jean Jacques le mercredi 19 mai 2021 à Agboville, suscite l'émoi dans la ville
photo Archives

Dernère publication

La mort de l’élève Edi Sosthène et de l’élève Bédé Jean Jacques le mercredi 19 mai 2021 à Agboville, suscite l’émoi dans la ville. Deux élèves sont morts à Agboville , dans des circonstances qui ont mis en colère leurs camarades. Ceux-ci ont pris d’assaut la morgue, pour faire savoir leur douleur.

Edi Maurice l’oncle de l’un des élèves mort raconte : « Il était 13 heures ce mercredi 19 mars 2021, lorsque une forte pluie s’est abattue à Agboville. Mon neveu Edi Sosthène a mis son portable en charge, par ailleurs, il a joint l’écouteur au circuit d’écoute de l’appareil pour écouter la musique. Après une tornade forte, Edi Sosthène a été secoué par la force de l’électricité tout le long de son corps, le portable en main, il a jeté l’appareil, et a fait 2 pas en avant, puis s’affaisse à même le sol. Nous l’avons évacué d’urgence au CHR et c’est à 15 heures qu’il rendu l’âme ».

[ Quelques heures plus tôt un camion-citerne (vidange) percute un autre élève ]

Sako Djénébou élève en classe de seconde au lycée moderne 3 d’Agboville raconte le film mortel : « Bédé Jean Jacques est un camarade de classe de la seconde C2 au lycée moderne 3 d’Agboville. Nous étions de retour de l’école pour regagner la maison sur l’axe qui mène du rond-point de l’Agnéby au Lycée Moderne il était 11 heures. Un camion-citerne (vidange) revenait à vive allure du quartier Sambregnan, sans doute le camion a fait des tirages des excréments de WC. Peu après, le frein du camion-citerne a lâché, le camion s’est dirigé vers nous, il percuta violemment Bédé Jean Jacques. La roue gauche du camion-citerne a broyé la hanche de Jean Jacques, son bras gauche a été fracturé. Conduit d’urgence au CHR de la ville il succomba à 14 heures ».

Consty à Agboville

Commentaire

PARTAGER