Commémoration de l’an 26 du décès du président Félix Houphouët-Boigny:Ce que le Président Ouattara et l’imam Seydou Sylla ont dit à la prière du vendredi

1759

Dernère publication

Dans le cadre de la commémoration du 26e anniversaire du décès du président Félix Houphouët-Boigny, organisée par le RHDP à Yamoussoukro , le Président de la République, Alassane Ouattara, président du RHDP, a pris part à la prière du vendredi 6 décembre 2019, à la grande mosquée centrale de la ville, en compagnie des membres du gouvernement ivoirien et ceux des différentes instances du parti des Houphouëtistes, ainsi que les fidèles musulmans de la ville.

Dans son sermon du jour, Seydou Sylla, imam principal de la mosquée, a invité ses coreligionnaires à cultiver les valeurs d’humanisme, de tolérance, de solidarité, d’entente, de paix et surtout de reconnaissance au prophète de l’islam Muhammad(PSL). « L’une des grandes qualités du prophète, c’était la gratitude et la reconnaissance envers Allah, à l’égard de ses compagnons et de ses semblables. Être reconnaissant envers Allah doit être notre action quotidienne », a-t-il indiqué. Il a exhorté ses derniers à faire de même, pour les dirigeants actuels, notamment pour le président Alassane Ouattara, qui ne cesse depuis 2011 à œuvrer pour le bien- être des populations ivoiriennes. Il a invité le chef de l’État à continuer sur cette lancée, sans se soucier des critiques et autres attaques. Il a fait des bénédictions pour le président Alassane Ouattara, ainsi que le gouvernement afin qu’Allah les assiste dans leurs missions à la tête du pays.
Koné Drissa, conseiller du président de la République, chargé des affaires religieuses a, au nom de celui-ci, traduit sa reconnaissance à l’imam Sylla, ainsi qu’à l’ensemble des guides religieux du pays pour les prières dites, en faveur de la cohésion sociale, l’union des enfants de ce pays, l’entente, la stabilité et la paix en Côte d’Ivoire. Il les a encouragés à être toujours les ambassadeurs de cohésion et d’une paix durable dans le pays.

Harry Diallo à Yamoussoukro

Commentaire

PARTAGER