Contentieux électoral au Gabon Le décompte des voix se fait par neuf juges constitutionnels et plusieurs juges assistants

961

Dernère publication

Une douzaine d’organisations de la société civile gabonaise ont présenté un “mémorandum” censé sortir le Gabon de la crise postélectorale.
Selon les auteurs du ‘’mémorandum’’, l’Union européenne et plusieurs pays occidentaux ont demandé aux autorités gabonaises de procéder au recomptage des voix ‘’bureau de vote par bureau de vote’’, du scrutin présidentiel. Suite à ce ‘’mémorandum’’, la Cour constitutionnelle du Gabon a entamé le mercredi 21 septembre 2016, un nouveau décompte des voix de l’élection présidentielle du 26 août 2016. Le nouveau décompte des suffrages a lieu avec la collaboration de la Cour constitutionnelle et des représentants des candidats à l’élection présidentielle. Il se fait par neuf juges constitutionnels et plusieurs juges assistants. L’opération s’effectue en présence de cinq juristes délégués par l’Union africaine. Certains observateurs doutent de la pertinence de la présence des juges de l’organisation panafricaine. Selon un collaborateur de la présidente de la Cour constitutionnelle, le recomptage des voix devrait se poursuivre jusque tard dans la soirée du jeudi 22 septembre 2016. Enfin, le verdict est attendu ce vendredi 23 septembre2016.

T.Z source BBC.Com

Commentaire

PARTAGER