Côte d’Ivoire, foncier rural et délimitation des villages: Bamba Cheick Daniel plaide l’implication des préfets

3130

Dernère publication

L’Agence Foncière Rurale (AFOR) a initié le vendredi 22 février 2019 à Cocody Angré, un atelier pour évaluer le projet de délimitation des territoires des villages.

Le projet est inscrit dans le cadre du programme d’Appui au renforcement de l’inclusion et de la cohésion sociale (PARICS). L’atelier avait pour thème «Accélération du processus de délimitation des territoires de villages dans les zones d’intervention du PARICS». Il a rassemblé l’ensemble du corps préfectoral des 20 départements concernés par ce programme. PARICS vise à faire délimiter 1761 territoires de villages dans 20 départements (l’ouest et l’est) de la Côte d’Ivoire. Il ressort de la présentation de l’état d’avancement fait par l’AFOR qu’environ 1018 territoires de villages ont été bouclés, 994 ont été bornés. 938 dossiers de délimitation ont des plans disponibles.

Le processus avance progressivement, mais il est loin d’être achevés. Car parallèlement à ce projet financé par la BAD, la Côte d’Ivoire se doit, avec un autre projet financé par l’Union Européenne, de délimiter jusqu’en juin 2019, 2250 territoires de villages avec arrêté du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.

En vue d’accélérer le processus, le Directeur général de l’AFOR, Bamba Cheick Daniel,a demandé au corps préfectoral des zones concernées de s’impliquer d’avantage en vue de faciliter le délivrance des documents.
«Nous devons travailler en synergie pour que les difficultés rencontrées soient levées et traitées avec diligence. Nous comptons sur l’implication des uns et des autres pour la réussite de ce challenge », a exhorté Bamba Cheick Daniel.

Ange K

Commentaire

PARTAGER