Côte d’Ivoire : le projet de loi d’une carte nationale d’identité biométrique multi usages adopté

1128

Dernère publication

Jeudi 06 Juin 2019 /Abidjan, Côte d’ivoire – Le ministre de l’intérieur et de la sécurité Sidiki Diakité a présenté, ce jour, aux députés membres de la Commission des Affaires Générales et Institutionnelles (CAGI) de l’Assemblée nationale qui l’ont adopté, un projet de loi instituant une carte nationale d’identité biométrique.
À l’occasion, Sidiki Diakité a annoncé que la validité des cartes nationales d’identité ivoiriennes en vigueur pourrait être prorogée jusqu’à la fin de la confection des cartes biométriques.
Cette prorogation sera examinée par le gouvernement et la date de péremption des cartes d’identité en vigueur fera l’objet d’un décret de prorogation jusqu’à la fin de la confection des CNI biométriques qui démarre en octobre », a révélé le ministre.

Expliquant le bien fondé de cette prorogation, il a précisé qu’elle s’impose pour permettre à l’opérateur qui finance à 70% le coût global de l’investissement du système de production, d’interconnexion et d’équipement estimé à 50 milliards FCFA, de mettre en place la solution technologique». Il a assuré que les cartes nationales d’identité seront renouvelées avant le 31 décembre 2019.
Abordant la question de la nouvelle carte nationale d’identité, objet de la séance du jour, il a souligné que l’institution de cette carte est motivée par des impératifs de sécurité et la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO. C’est une carte à puce électronique sécurisée et à multi-usage contenant des informations biographiques et des données biométriques.
«La carte nationale d’identité biométrique
peut servir de carte d’électeur, de permis de conduire, de carte bancaire .., » a-t-il expliqué.
Comme innovations majeures, la nouvelle carte d’identité est, selon le commissaire du gouvernement, d’un niveau plus sécurisé et les matériaux utilisés sont plus durables en plus d’être multi usages.

Bien que la carte nationale d’identité en vigueur soit biométrique, il convient d’indiquer que la présente qui la remplace désormais arbore un design différent avec des mentions obligatoires et optionnelles.

Destinée aux seuls citoyens ivoiriens, elle est individuelle et obligatoire pour tout citoyen âgé d’au moins seize ans. Elle peut être également délivrée à tout citoyen ivoirien âgé d’autres moins 5 ans.
Dans l’espace de la CEDEAO, le Sénégal est le premier pays de la communauté à mettre en œuvre cette recommandation issue de la 46ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenue à Abuja le 15 décembre 2014.
D’autres États ont emboîté le pas au Sénégal dont le Ghana, le Mali, la Guinée, le Burkina Faso, le Bénin et la Gambie.

Avec Sercom

Commentaire

PARTAGER