Côte d’Ivoire : message d’Hamed Bakayoko lors de l’opération “1 jour 1million d’arbres”

3910

Dernère publication

Le vendredi 15 novembre 2019, au lancement de l’opération “1 jour 1 million d’arbres” au grand carrefour de Koumassi à Abidjan, le ministre d’État, ministre de la défense Hamed Bakayoko, qui présidait la cérémonie au nom du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, a appelé à la sensibilisation des populations, pour sauver la forêt en Côte d’Ivoire.

«Nous ne sommes pas obligés de faire comme dans les sociétés avancées. C’est à dire, construire les mêmes usines avec les mêmes matériaux qui ont besoin de détruire deux fois plus pour s’installer. C’est aussi essentiel que nos populations adaptent leurs modes de vie au quotidien, et aient un comportement écologique et de préservation de la forêt», a appelé ministre d’État pour qui l’enjeu de la transition écologique reste essentiel pour l’avenir du monde.

Hamed Bakayoko a déploré le fait que, dans la société africaine, les enjeux pour la survie des populations relèguent la sauvegarde de la forêt au second plan. «Il faudra donc parvenir à faire prendre conscience à nos populations sur cet enjeu là. La survie de l’humanité en dépend. C’est important pour la paix dans le monde. (…) Ce que nous faisons aujourd’hui a plus d’importances que toutes autres actions gouvernementales. Parce que nous préservons nos vies ainsi que celles de nos enfants et de notre pays», a interpelé le ministre d’État, Hamed Bakayoko au lancement de cette opération initiée par le ministère des eaux et forêts.

Plusieurs autres membres du gouvernement étaient présents. Des représentations diplomatiques ainsi que des structures de défense de la nature, également. L’ex-capitaine des Éléphants Didier Drogba, et Asalfo du groupe Magic System, étaient aussi présents a cérémonie.

Pour illustrer l’importance de la forêt dans la survie de l’humanité, Hamed Bakayoko a donné un exemple de ce pourrait être l’oxygène sur terre, en cas où la forêt venait a disparaître : «Imaginons que nous n’avons plus de forêt, ce poumon qui absorbe le gaz carbone pour donner sa pureté à l’oxygène. Nous vivrons demain dans un environnement où l’air sera surchauffée et sera semblable à du feu. Imaginons-nous en train de respirer du feu et de ne pas avoir d’autres perspectives que de vivre dans cet environnement. Cela serait mauvais pour la santé et pour l’agriculture. Ce sera un vrai drame pour l’avenir de nos enfants».

Il a terminé en félicitant le ministre Alain Richard Donwahi pour avoir initié l’opération. Pour Hamed Bakayoko, le ministre des eaux et forêts est un homme engagé «qui réalise les tâches qui lui sont confiées avec détermination, engagement et bravoure».

Il lui a demandé, au nom du gouvernement, de veiller à ce que une grande partie des actions de lutte contre la déforestation soit axée sur la sensibilisation des populations.

J-H K

Commentaire

PARTAGER