Covid- 19 Des producteurs de café-cacao rassurent : « La campagne 2020-2021 est prometteuse et sera l’une des meilleures »

2054
Les vice-présidents de la FOP. CC

Dernère publication

Le président de la Fédération des organisations des producteurs de café-cacao (FOP.CC), Sié Kambou a lancé, le mercredi 25 mars 2020 à Abidjan, un appel aux producteurs de café et de cacao, membres de cette fédération.

Sié Kambou a exprimé son soutien et celui des producteurs de café-cacao au Président Alassane Ouattara et à l’ensemble du gouvernement, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus qui sévit en Côte d’Ivoire. Il a également remercié le directeur général du Conseil du café-cacao pour le travail abattu dans la recherche du bien-être des producteurs, avant d’appeler ces derniers à la sérénité : « Restez sereins, la campagne 2020-2021 est prometteuse et sera l’une des meilleures. Je demande aux producteurs de respecter les mesures arrêtées par le chef de l’État pour freiner l’avancée du Coronavirus (Covid- 19) en Côte d’Ivoire ».


Une plainte annoncée contre Kangah Koffi et Koné Moussa

Sié Kambou et les membres de sa fédération ont condamné les propos de Kangah Koffi, se disant président de l’Association nationale des producteurs de café-cacao de Côte d’Ivoire (ANAPROCI) et Koné Moussa, membre du Syndicat national agricole pour le progrès en Côte d’Ivoire (SYNAP-CI), qui ont indiqué, le 19 mars 2020 que 600 millions de FCFA des producteurs ont servi à financer le congrès du RHDP et par conséquent, ils demandent la démission du directeur général du Conseil du café-cacao, Yves Brahima Koné pour « gestion opaque de la filière ». La FOP.CC estime que ces propos sont graves et méritent une action en justice : « C’est plutôt l’ANAPROCI qui doit rendre compte aux producteurs, car c’est cette structure qui a géré les biens des producteurs avant la réforme de 2012 ». Les vice-présidents de la FOP. CC, Maurice Sawadogo, Siafa Maninga, et Dinard N’zi Yao ont expliqué que l’actuelle équipe du Conseil du café-cacao est en train de réussir l’opération de recensement des producteurs avec un budget de 6 milliards de FCFA, alors que l’ANAPROCI , selon eux, a échoué, en son temps avec des dépenses de l’ordre de 18 milliards de FCFA. « Kangah Koffi prouve qu’il ne connaît pas la structure dont il prétend être le président, parce que la gestion qu’il trouve opaque est en train de réussir le recensement avec 6 milliards de FCFA. À ce jour, ce sont près de 500. 000 producteurs recensés avec 1. 300. 000 hectares de plantations géo-localisées. Nous suivons ce projet au quotidien, car les enfants des producteurs y prennent part comme agents recenseurs », ont-ils précisé. La Fédération des organisations des producteurs de café-cacao est forte de 8 associations, 4 unions régionales et 1.088 sociétés coopératives.

OD avec Sercom FOP. CC

Commentaire

PARTAGER