ENA Le message de la ministre Anne Ouloto aux superviseurs des concours administratifs 2021

7941

Dernère publication

« L’organisation des concours administratifs est bruyamment décriée, (…) la question est devenue une préoccupation majeure », c’est en ces termes que la ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Anne-Désirée Ouloto, s’est adressée aux membres du Collège des superviseurs des concours administratifs 2021. C’était lundi 26 juillet 2021 au lancement des activités dudit Collège, à l’Ecole nationale d’administration (ENA) à Abidjan Cocody.

« L’organisation des concours administratifs est bruyamment décriée, les résultats discrédités et la confiance des populations en l’Administration profondément effritée. Jusqu’au sommet de l’Etat, la question est devenue une préoccupation majeure et a amené le Président de la République (Alassane Ouattara. Ndlr) à nous instruire de ses attentes de nous voir organiser ces concours en mettant en avant la transparence et la méritocratie », a-t-elle interpellé.

Le Collège des superviseurs des concours a été instauré par un arrêté ministériel le 23 juillet 2021 afin de veiller au bon fonctionnement de l’organisation des concours administratifs dans les 10 régions choisies pour abriter les compositions.

Il est constitué des Préfets des régions en question et d’acteurs locaux désignés par le ministère, pour une surveillance des compositions. Il est présidé par le Directeur de cabinet du ministère. Le Collège de supervision est chargé de veiller au bon déroulement des étapes de l’organisation des concours administratifs 2021, veiller au respect strict des procédures mises en place en la matière et de veiller à l’exécution des termes de la Circulaire à l’intention des acteurs-terrain hors ministère de la fonction publique, intervenant dans l’organisation des concours. Le Collège est aussi chargé de désigner et affecter les superviseurs de centres de composition.

“ Les lettres de mission (…) vous engagent plus généralement à veiller au bon déroulement de l’ensemble du processus ”

La ministre Anne Désiré Ouloto a remis à chaque membre du Collège de supervision, une lettre de mission. « Les lettres de mission qui vous sont destinées, et qui vous ont été remises, vous engagent plus généralement à veiller au bon déroulement de l’ensemble du processus d’organisation des concours et singulièrement des activités liées aux étapes des compositions, et ce, conformément à l’arrêté qui fixe vos attributions au sein du Collège des superviseurs. En votre qualité de superviseurs généraux, vous bénéficierez en permanence de l’appui technique des Directeurs Régionaux de la Fonction Publique en activité dans vos localités respectives, des superviseurs de centres de composition, mais aussi de celui des superviseurs centraux désignés à cette fin », leur a-t-elle conseillé.

Bonaventure Tiégbè, Préfet de département de Sakassou : « Nous prenons l’engagement de traduire en acte la mission confiée »

Au nom du Collège, Bonaventure Tiégbè, Préfet de département de Sakassou, représentant le Préfet de Région de Korhogo, a assuré la ministre Anne Ouloto de ce que le travail sera bien fait. « En octroyant ainsi les même chances de réussite à tous les enfants de ce pays, qui sont nos enfants, nous réaliserons le vœu de tous. C’est pourquoi nous voulons rassurer Madame la ministre de ce que nous prenons l’engagement de traduire en acte la mission qu’elle nous a confiée », a-t-il assuré.

Les concours administratifs 2021 ont été ouverts le 15 juin 2021 par la ministre Anne-Désirée Ouloto. Les inscriptions ont démarré le 21 juin 2021. La date butoir qui était fixée au vendredi 23 juillet 2021, a été repoussée au vendredi 6 août 2021.

Les compositions sont prévues pour le mois d’octobre 2021. Les résultats seront proclamés par vagues. Les derniers résultats sont attendus dans le courant du mois de novembre 2021.

Les cours de préparation sont exclusivement dispensés en ligne sur le site du ministère qui, pour cette année, a supprimé les cours de préparation en présentiel.

J-H Koffo

Commentaire

PARTAGER