Endettement Côte d’Ivoire : un faux débat (Ahoussou, Sénat)

403

Dernère publication

Le Samedi 10 août 2019, lors de la cérémonie d’hommage des populations de la région du Bélier au au Président de la République, Jeannot Ahoussou Kouadio, Président du Sénat de Côte d’Ivoire, a encouragé Alassane Ouattara à poursuivre son œuvre de construction de la Côte d’Ivoire.

« On veut ouvrir un faux débat sur l’endettement de la Côte d’Ivoire. À ceux-ci, je voudrais dire, si le président Félix Houphouët Boigny avait écouté les cris d’orfraie de l’opposition politique de l’époque, et même certains de ses partisans, il n’aurait pas pu construire l’INP-HB de Yamoussoukro, encore moins la Basilique Notre Dame de la paix ni l’autoroute du nord qui fait notre fierté aujourd’hui. Ces actes suffisent à dire au président Ouattara, Monsieur le président allons, allons seulement, bâtissez la Côte d’Ivoire, construisez, endettez pour construire la Côte d’Ivoire. Ce qui est exact aujourd’hui, c’est que c’est quelqu’un qui aime les ivoiriens. Il n’y a pas de honte à s’endetter. Oui, le président Ouattara endettez, on va payer. On est là pour travailler pour payer. Oui, c’est très simple, je ne suis pas économiste.

Mais, nous les parents, nous avons le bon sens. Le bon sens m, c’est quoi ? Si vous allez emprunter un (1) million aujourd’hui, la tonne de ciment coûte 80.000F, demain la tonne va coûter 150.000F. Mais, si vous avez emprunté aujourd’hui, vous avez gagné .Alors, je dis pour vous éviter les risques d’inflation de capitaux de demain, que le président Ouattara continue à endetter pour bâtir la Côte d’Ivoire. Allons seulement président Ouattara. Ne regardez pas derrière. Allons seulement, avançons, avançons pour la Côte d’Ivoire. Monsieur le premier ministre, nous sommes rassurés que nous sommes sur le bon chemin. Nous sommes rassurés que nous sommes dans la vérité. Et la vérité, elle est seule et elle est universelle. Elle est unique. Elle rougit les yeux, mais ne les casse pas….. »,a-t-il justifié.


Harry Diallo

Commentaire

PARTAGER