Enseignement confessionnel islamique en Côte d’Ivoire:330 000 enfants inscrits dans des structures non reconnues

1278
photo DR

Dernère publication

Le mercredi 4 décembre 2019, s’est tenu à la Résidence Limanya à Abidjan-Riviera, un atelier de formation des acteurs médiatiques sur la Stratégie nationale d’intégration des enfants des structures islamiques d’éducation (Sniesie) dans le système éducatif formel, organisé par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et l’Union européenne.

Selon Guede Biagne Joseph, coordonnateur national du programme Éducation Côte d’Ivoire-Unicef, et Idrissa Kouyaté, inspecteur général, l’élaboration de la Sniesie a été entreprise en 2005. Ce projet d’intégration des Structures islamiques d’éducation(Sie) répond à une volonté de l’État ivoirien de s’assurer que tous les enfants de 6 à 16 ans bénéficient des enseignements du programme officiel d’ici 2025. Cette stratégie basée sur l’intérêt supérieur des enfants vise à donner une éducation de qualité composée, d’une part, des enseignements du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, et d’autre part, des enseignements de l’islam d’ici 2025. Selon eux, plus de 330 mille enfants sont inscrits dans des Sie non reconnues. Au cours de cet atelier, les hommes de médias (journalistes, bloggeurs, etc.) ont été instruits sur les types de Sie que sont ‘’l’École coranique’’, ‘’Médersa’’, ‘’Franco-arabe’’ et ‘’l’École confessionnelle islamique’’ sous la conduite de Vahama Kamagaté, formateur. Patricia Safi Lombo, cheffe de l’éducation à l’Unicef, a dit compter sur les acteurs médiatiques pour la réussite de ce projet. Cette stratégie est basée sur la collaboration, l’implication de toutes les parties prenantes. Le budget de la Sniesie est estimé à plus de 30 milliards de francs dont 51% assuré par la Côte d’Ivoire. La mise en œuvre effective de la stratégie est prévue pour 2025.

TAB avec KN

Commentaire

PARTAGER