Face aux craintes d’un emprisonnement de Gbagbo à son retour au pays – Amadou Coulibaly, Porte-parole du gouvernement : “À moins que vous pensiez que le chef de l’État soit particulièrement cynique, ça me paraît gros”

11544
abidjan.net:Amadou Coulibaly, Porte-parole du gouvernement

Dernère publication

« À moins que vous pensiez que le chef de l’État soit particulièrement cynique, ça me paraît gros d’offrir des frais de transport à quelqu’un juste parce qu’on a envie de le mettre derrière les barreaux”, a dit Amadou Coulibaly, nouveau ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie et porte-parole du gouvernement, lors sa première conférence de presse après le conseil des ministres, le mercredi 7 avril 2021 au Palais de la Présidence .

En sa qualité de porte parole du gouvernement et en présence de son prédécesseur, Sidi Tiémoko Touré, nouveau ministre des Ressources halieutiques et de Mamadou Touré , porte-parole adjoint du gouvernement, Amadou Coulibaly a évoqué le retour de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, condamné à 20 ans de prison par la justice ivoirienne, dans l’affaire du casse de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), en 2010. À la question de savoir si l’ancien président ivoirien sera arrêté par la justice ivoirienne après son acquittement, lors de son procès devant la CPI, Amadou Coulibaly a répondu : “À moins que vous pensiez que le chef de l’État soit particulièrement cynique, ça me paraît gros d’offrir des frais de transport à quelqu’un juste parce qu’on a envie de le mettre derrière les barreaux”.
Faisant le point du conseil des ministres , avant la série des questions, le ministre Amadou Coulibaly a dit : « (…) Nous avons eu une communication verbale du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité portant sur deux projets de décrets, l’un relatif à la convocation du collège électoral en vue de l’élection des députés de la circonscription électorale nº97, Arikokaha, Niakaramadougou et Tortiya, communes et sous-préfectures. Le second décret a porté sur la campagne électorale en vue de l’élection des députés de cette circonscription. Sur proposition de la Commission électorale indépendante, le gouvernement a convoqué le collège électoral le samedi 24 avril 2021. La campagne durera trois jours, tenant compte du fait qu’ elle avait été largement entamée lors de la première convocation du collège électoral”.

Olivier Dion

Commentaire

PARTAGER