Fadal Dey : “L’organisation du Masa ne reflète pas l’image du pays ”

7568

Dernère publication

À l’occasion de la 11ème édition du Marché des arts du spectacle africain (Masa), le reggaeman Fadal Dey et son orchestre “Les Mandé Roots” ont donné un concert-live le mercredi 11 mars 2020 à l’esplanade lagunaire du palais de la Culture d’Abidjan-Treichville.

C’est avec le titre “Djourou” que Fadal Dey a fait son entrée sur la scène, acclamé par ses fans «les Famas>>. Une chanson reprise à chœur par son fan club. Pendant que l’artiste et ses musiciens distillent les décibels de reggae sur scène, les Famas esquissaient des pas de danse. Il a ensuite enchaîné avec les titres “Djoula”, “Adja”, “À chacun sa vie”, “Cœur noir”. Certains fans de l’artiste lui ont lancé : « Tu es le meilleur» ou encore « Tu assures vraiment». Pendant que les Famas sont excités, Fadal Dey et son orchestre montent le mercure avec les titres “Ça suffit”, “Tchièdé”, puis de conclure la prestation avec le titre “Barakissa”. Vigoureux, émus, les Famas ont réclamé leur idole malgré l’épuisement du temps imparti. Lors de son passage, Fadal Dey a reçu le soutien de plusieurs de ses collègues reggaemen et de l’ex-Dg du Burida par intérim, Serges Akpatou. Comme message à l’endroit des spectateurs, celui-ci a dit : « Si vous aimez ce que Fadal Dey fait, c’est parce que vous aimez la musique. Donc, il est important de soutenir les artistes en achetant des Cd originaux, non-piratés. Assurez-vous qu’il y a les stickers sur les Cd et chaque fois que vous êtes dans un spectacle ou dans un maquis, et qu’on joue la musique, insistez pour qu’ils paient les droits des artistes». Avant de prendre congé du Masa, Fadal Dey a exprimé son mécontentement pour l’organisation qui n’est pas à son goût : « L’organisation était nulle, nulle et nulle (…) Elle ne reflète pas l’image du pays ».

MO avec KN

Commentaire

PARTAGER