Fédération Ivoirienne d’Othello : Le Comité Ad’hoc « dénonce » le versement de la parafiscalité à Ouréga

908

Dernère publication

Silencieux depuis sa mise en place, en mai 2016, par les clubs dissidents, le Comité Ad’hoc de la Fédération Ivoirienne d’Othello (Fio), présidé par Ablé Nahui Didier, est monté au créneau, le samedi 24 septembre 2016.

Ceci, en réaction à certaines informations qu’il a reçues des services du ministère des Sports et Loisirs, au sujet de la parafiscalité allouée à la Fédération. Des informations qui font état, selon le comité, de ce que cette somme a été récemment versée à Ouréga Loh Jeannot, le président déchu. « Il nous est revenu de façon récurrente d’entendre que, le cabinet du ministre aurait ordonné à la Direction des affaires administratives et financières, de verser à monsieur Ourega Loh Jeannot, non seulement les arriérés, mais également la parafiscalité de l’avant-dernier trimestre de l’année 2016, allouée à la fédération ivoirienne d’Othello. Cette décision, si elle est avérée, nous parait injuste. Monsieur Ouréga Jeannot n’est plus le Président de notre fédération. Il a été déposé par l’ensemble des clubs (17 clubs sur 19. ndlr) lors de l’AG du 7 mai 2016. Nous ignorons sur quelle base l’argent de notre Fédération peut être remis à quelqu’un qui a été régulièrement destitué par les clubs. La décision de lui verser la parafiscalité nous paraît injuste », a-t-il déploré. Ablé Didier a donc invité le ministre François Amichia à aider au règlement de cette situation. « Cette affaire intervient alors que le ministre a instruit l’inspecteur général de régler le problème qui mine la fédération, et qu’ainsi, avec le ministre, nous attendons tous les conclusions de l’inspecteur sur les causes de cette crise. Nous prions son excellence monsieur le ministre des sports et loisirs, dont nous connaissons la hauteur d’esprit, à régler cette situation avec sa grande sagesse », a plaidé le président du Comité Ad’hoc. Précisons que, le Président Ouréga Jeannot est accusé par les clubs de mauvaise gestion, falsification des statuts et règlement intérieur de la Fédé, utilisation de la parafiscalité à des fins personnelles et autre non-paiement des locaux du siège de la Fédération.
J H K

Commentaire

PARTAGER