François Hollande après le rejet de l’accord sur le climat par le président américain : “Donald Trump a renoncé à l’avenir, pas les États-Unis”

1164

Dernère publication

Le président américain a rejeté l’accord de Paris sur le climat le jeudi 1er juin 2017 . Donald Trump a estimé que cet accord “désavantageait les Etats-Unis”. Il a annoncé que le pays cesserait “dès aujourd’hui” la mise en application du texte. “Les Etats-Unis vont se retirer de l’accord de Paris sur le climat” a déclaré le président américain, ajoutant qu’il ne “voulait rien qui puisse se mettre en travers” de son action pour redresser l’économie américaine. Il a également annoncé la fin de la participation américaine au Fond Vert de l’Onu, qui aide les pays vers la transition énergétique, et assuré que l’accord de Paris “n’aura pas beaucoup d’impact” sur le climat. Toutefois, Donald Trump s’est érigé en défenseur de l’environnement, se disant prêt à négocier un nouvel accord, à condition que ce dernier “protège les Etats-Unis” et “le contribuable”. “Nous sortons, mais nous reprendrons les négociations”, a affirmé le président américain. “Si nous y arrivons, tant mieux, sinon tant pis.”. Réagissant sur la question sur sa page facebook l’ex-président français François Hollande a fustigé l’attitude du n°1 américain .
« Donald Trump a pris une décision funeste pour les États-Unis, mais qui n’empêchera pas le monde d’avancer dans sa lutte raisonnée et volontaire contre le réchauffement climatique.
Le retrait américain ne suspend pas l’Accord de Paris. Il doit au contraire en accélérer la mise en œuvre. L’Europe doit en être le fer de lance et les pays signataires auront à être fidèles à leurs engagements. C’est l’honneur de la France d’avoir été à l’initiative de négociations historiques.
Ce qui s’est produit à Paris est irréversible. La valeur de cet accord ne dépend pas du bon vouloir d’un Président américain. Il s’inscrit dans le temps long, celui des générations futures. Donald Trump a renoncé à l’avenir, pas les États-Unis », a déclaré l’ex-chef de l’Etat français.

T.A.B

Commentaire

PARTAGER