Grand Magal 2016 : Les Mourides ont marché sur les traces du Cheick Ahmadou Bamba, à Grand-Bassam

745

Dernère publication

La communauté musulmane Mouride de Côte d’Ivoire était rassemblée à Grand-Bassam, le dimanche 9 octobre 2016, à l’occasion de la 15e édition de son grand pèlerinage annuel dénommé “Grand-Magal de Bassam“.

Une façon pour les membres de cette communauté, environ 5000 qui ont effectué le déplacement pour se remémorer le passage du fondateur de leur organisation, le Cheick Ahmadou Bamba, dans la ville, pendant sa déportation par le colonisateur, au Gabon en 1895. La grande procession dans les rues de Grand-Bassam et la prière au stade municipal ont été les points saillants de la cérémonie. Prières, lecture coranique, lecture des poèmes du Cheick Ahmadou Bamba, récit de l’histoire du guide, consultations des grands marabouts venus du Sénégal, distributions des gadgets et livres à l’effigie du Cheick Ahmadou Bamba, partage collectif du repas etc, ont meublé ce rendez-vous spirituel.
L’Ambassadeur du Sénégal en Côte d’Ivoire, SEM Abdoulahad Sourang était présent, comme à l’édition précédente. Le Chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall, a dépêché SEM Abdoul Samate M’Backe, Ambassadeur itinérant de la République Sénégalaise, pour le représenter. Si l’intervention du représentant du Chef de l’Etat Sénégalais a tourné autour des enseignements du Cheick Ahmadou Bamba, celui de l’Ambassadeur a porté sur le thème de cette 15e édition du Magal qui est « Immigration et développement ». Abdoulahad Sourang a invité ses compatriotes à être des piliers de développement pour la Côte d’Ivoire qui a bien voulu les accueillir et où ils se sentent comme chez eux. Il leur a demandé d’être des exemples dans leurs différents secteurs d’activité, en respectant les lois du pays. « La Côte d’Ivoire vous a ouvert ses bras, soyez des citoyens modèles. Faites preuve de zèle dans le respect des lois du pays. La Côte d’Ivoire et notre pays, le Sénégal, sont deux pays frères. Nous avons toujours veillé, chacun, sur les intérêts de l’autre. Je vous invite à œuvrer dans le sens du maintien de cette relation », a invité le diplomate. Séringe Cheick Bass Abdoul Khadre, petit-fils du Cheick Ahmadou Bamba représentait le Kalif Général du Mouridisme, Sidi Moctar M’Backe, qui réside au Sénégal. Pour rappel, C’est en Août 1895 que le Cheick Ahmadou Bamba a été arrêté à Touba au Sénégal, par les colons Français. Condamné à la déportation au Gabon, le 5 septembre 1895 à Saint-Louis, il fait une escale à Grand-Bassam le 3 octobre 1895 où il passera 20 jours avant d’être embarqué pour sa destination finale.

J H K

Commentaire

PARTAGER