Guiglo La Cellule civilo-militaire(Ccm) renforce la cohésion sociale entre les jeunes

17776

Dernère publication

Le vendredi 9 avril 2021, une journée citoyenne de débat et de dialogue a été organisée en faveur des jeunes leaders de la région du Cavally. Elle a été dédiée au renforcement de la paix, de la cohésion sociale et l’harmonie entre les jeunes leaders d’opinions sous le thème : « Les jeunes leaders d’opinion face au défi du maintien de la paix en période postélectorale. »

À l’entame du débat entre les jeunes leaders, Toh Bruth Guiryeroulou, secrétaire général de la Cellule civilo-militaire, représentant Yahi Gboho Octave, président de ladite cellule, a appelé les jeunes leaders du Cavally à rester soudés malgré leurs divergences politiques, et à garder l’image que le Cavally avait ‘’avant’’, ‘’pendant’’ et ‘’après’’ l’élection présidentielle d’octobre 2020.

«Nous sommes contraints de continuer les activités que nous avions commencées depuis, avant l’élection présidentielle pour la bonne marche de la paix et pour la prévention des conflits dans la région. Nous voulons favoriser le rapprochement des jeunes de la région malgré leur divergence politique. Alors, je demande à tous de se rassembler autour d’une table afin de discuter de notre avenir et celle de la région. Que ce soit les jeunes leaders qui étaient candidats aux législatives, ceux qui ont accompagné les candidats de l’opposition ou ceux qui ont accompagné le processus électoral, nous sommes tous du Cavally et notre objectif commun est de préserver cette paix dans le Cavally. », a indiqué le président de la plateforme Mojec Toh Bruth.

Plusieurs jeunes leaders des partis politiques(Le Fpi, Le Pdci-Rda, Le Rhdp, Le Gps soroïste, Eds et la société civile) ont tous décrié la mauvaise utilisation de Facebook et les attaques à coup de gueule sur les réseaux sociaux. Ils ont interpellé les autorités compétentes et des structures spécialisées pour qu’une formation soit organisée pour tous les jeunes internautes de la région du Cavally. Quant à Doho Aristide, candidat malheureux aux législatives, il a dit : « J’étais candidat, pas pour me donner des ailes, mais plutôt d’ouvrir les yeux aux jeunes et que les élections soient ouvertes à tout le monde. Donner une nouvelle vision à la nouvelle génération et à la génération future».

À l’issue de ce panel, Naounou Blé Guédé Henri, sous-préfet de Guiglo, représentant le préfet de région, préfet de département de Guiglo, Yacouba Doumbia a prodigué quelques conseils aux jeunes afin qu’ils restent toujours soudés autour de la paix pour que le Cavally bénéficie de plusieurs projets en cours.


Konhon Dominique, Correspondant régional dans le Cavally

Commentaire

PARTAGER