Kandia Camara, ministre de l’éducation nationale : «Nous sentons la symbiose entre le Chef de l’État et son peuple»

32003
Kandia Camara, ministre de l’éducation nationale

Dernère publication

Se prononçant sur le dernier meeting du président de la République à Katiola le 30 novembre 2019 dans le cadre de sa visite d’État dans le Hambol Kandia Camara, la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a dit :

« Ouattara est un Président proche de sa population, adulé par ses concitoyens. Il est à la tâche avec son gouvernement, pour le bonheur de ses concitoyens. Voyez l’enthousiasme des populations du Hambol, toutes religions et obédiences politiques confondues. Nous sentons la cohésion, la symbiose entre le Chef de l’État et son peuple. C’est toute la Côte d’Ivoire qui s’est donné rendez-vous dans le Hambol pour communier avec son Président. Cela est extraordinaire. Avec toutes les actions de développement qui sont engagées ici dans le Hambol, nous pouvons dire que le gouvernement est au travail. La Côte d’Ivoire se
développe.

Les ivoiriens sont de plus en plus heureux, parce que le Chef de l’État est en train de faire leur bonheur. Le Président a dit que son intention n’est pas d’écarter des candidats, parce qu’il a lui-même été victime d’exclusions. Voyez un grand pays comme les États-Unis d’Amérique avec plus de 300 millions d’habitants et plus de 50 États, combien de candidats ont-ils pour leurs élections ? Ce que veut le Président de la République, ce sont des candidats sérieux à l’élection présidentielle. Il faut des candidats crédibles qui viennent proposer des choses au peuple, afin que le peuple choisisse en connaissance de cause. Il faut éviter les candidats qui viennent faire de la figuration. Ce n’est pas ce dont nous avons besoin. Nous avons besoin de candidats sérieux avec des programmes sérieux pour la population. Le Président de la République a précisé que c’est un souhait qu’il a émis. Et que personne ne sera écarté. C’est une compétition ouverte. Et nous, Rhdp, sommes extrêmement confiants.

JHK , envoyé spécial

Commentaire

PARTAGER