Katty Touré, journaliste : “Ce que le Réseau International Francophone pour le sport veut faire”

709

Dernère publication

Le Réseau International Francophone pour le sport ( RIFS), présidé par Katty Touré, journaliste de sports a procédé le mardi 10 mars 2020 au district d’Abidjan au Plateau au lancement de ses activités. Et ce en présence du Directeur de Cabinet du ministère des Sports , Allah Yao et Ervé Siaba, représentant le président de la FIF, Augustin Sidy Diallo.

L’OIF (l’Organisation Internationale de la Francophonie) vient d’enregistrer un autre allié pour la valorisation des valeurs de la francophonie par le sport. Il s’agit du Réseau International Francophone pour le sport (RIFS). Le RIFS veut contribuer à la promotion de la paix et au développement à travers les rencontres et les échanges entre sportifs francophones, à la préparation de la relève sportive francophone en vue de sa participation aux grands évènements sportifs. À ces objectifs, le RIFES entend favoriser à l’émergence de jeunes talents de toutes les disciplines sportives francophones sur la scène internationale.
«Le RIFS se veut un outil qui permettra aux athlètes de l’espace Francophone de s’épanouir, de vivre de leur art par sa professionnalisation. Nous sommes heureux que cette initiative parte de la Côte d’Ivoire, notre pays, qui est plus dans une année électorale, afin que les valeurs du sport telles que le fair-play soient largement diffusées et adoptées par les populations ivoiriennes . Cette plateforme vient amplifier les actions concrètes de la francophonie qui apporter la preuve qu’il existe une autre mondialisation plus solidaire et respectueux des différences », a exposé Katty Touré.
Cette initiative a été saluée par tous les représentants de fédérations sportives présentes, mais également par le représentant du Ministre des Sports, Allah Yao François. Ce dernier a d’ailleurs informé l’assemblée de la tenue prochaine des Jeux de la Francophonie à Kinshasa en RD Congo. Un événement qui pourrait booster encore plus les activités du RIFS qu’il s’est dit fier de voir prendre ses racines en Côte d’Ivoire.

Ange K

Commentaire

PARTAGER