Koné Pélaotéri , directrice régionale du tourisme et des loisirs :“Haut-Sassandra parmi les régions qui représentent le moins d’intérêt touristique”

920
Photo abidjan.net : M. Marcel Kouadio NGUETTIA , président du FDT.

Dernère publication

Le président du fonds de développement touristique ( FDT), Marcel N’guéttia a procédé le mardi 15 octobre 2019, à l’inauguration du préau d’observation des singes sacrés de Gbétitapia, une localité située à une dizaine de kilomètres de Daloa. Construit à hauteur de plus de 6 millions de francs CFA, ce bâtiment est composé d’un préau et d’un restaurant bar.

Indiquant que ce projet est inscrit dans le programme social du gouvernement ivoirien qui vise à créer des emplois dans le secteur du tourisme, Marcel N’guéttia, a précisé que cette action vise à offrir des emplois aux jeunes du village de Gbétitapia. ” 6 emplois ont été créés à travers la réalisation de ce préau et à long terme, 25 à 30 emplois seront créés ” a-t-il fait savoir.

Outre le village de Gbétitapia, il a annoncé que d’autres régions du pays vont bénéficier de ce projet pour l’amélioration du tourisme intérieur qui représente une part importante du PIB dans l’économie ivoirienne.
Relevant que la région du Haut-Sassandra est parmi celles qui représentent le moins d’intérêt touristique, la directrice régionale du tourisme et des loisirs dans le Haut-Sassandra, Koné Pélaotéri a affirmé que cette région dispose d’un patrimoine culturel très riche et varié ainsi que de quelques sites et potentialité touristique.
” Le conditionnement de ces potentialités favoriserait le rayonnement de la localité et amènerait de ce fait les opérateurs économiques, les investisseurs voire des bailleurs de fonds à s’intéresser à la région et à s’y installer ” a-t-elle fait savoir, soutenant que le projet d’aménagement des sites touristiques de la forêt des singes sacrés de Gbétitapia vise a créé les conditions d’une meilleure attractivité et exploitation du site en vue d’une contribution du tourisme au développement local de Gbétitapia.

D’un coût global de plus de 47 millions de francs CFA, ce projet financé par le fonds de développement touristique, une structure sous tutelle du ministère du tourisme et des loisirs permettra la valorisation de la roche d’éléphant de Brizéboua, l’organisation du festival de danses traditionnelles, la réhabilitation de la case du patriarche en musée à Gbétitapia, la création d’arbre fruitier pour alimenter les singes de Gbétitapéa, un restaurant bar et un préau pour les visiteurs et l’aménagement du lac de Gbétitapia .
Le préfet de la région du Haut Sassandra, préfet du département de Daloa, Bako Digbé Anatole-Privat a rappelé qu’il y a des nations qui se sont développées grâce au tourisme. Il a invité les populations à une bonne gestion du site et leur a conseillé la mise en place d’un comité de gestion.

B.Y

Commentaire

PARTAGER