Koné Zatcha à des élèves de Daloa : « Le métier que nous devons exercer doit être rattaché à nos qualités. »

1291
Koné Zatcha à des élèves : « Le métier que nous devons exercer doit être rattaché à nos qualités. »

Dernère publication

Koné Zatcha exhorte des élèves de Daloa à exercer des métiers rattachés à leurs qualités.

Le samedi 14 mai 2022, à l’occasion de l’atelier de développement personnel sur la thématique de l’orientation, initié par l’ONG Education Métiers et Développement Personnel (EMDP) , Koné Zatcha, présidente de ladite organisation a affirmé que le métier que chaque individu doit exercer doit être rattaché à ses qualités.
« À la base, on est tous doté de qualité et normalement le métier que nous devons exercer doit être rattaché à ses qualités pour son épanouissement personnel », a-t-elle insisté.

D’où l’organisation de cette activité à l’endroit des élèves afin de leur permettre d’avoir les repères nécessaires pour mieux s’orienter à travers des exercices de détection de leurs propres talents.
« Une bonne connaissance de soi est la clé pour une bonne orientation et un enfant qui est focus sur son orientation est forcément détourné de tous les phénomènes qui minent l’école ivoirienne notamment, les grossesses en milieu scolaire, la drogue, la tricherie, etc. » , a indiqué la présidente de l’Ong EMDP, Koné Zatcha.
Avant de faire remarquer qu’à la fin de l’activité, les élèves issus des classes de la 4ème à la Tle, ont pu identifier leurs forces et leurs faiblesses afin d’en tenir compte pour mieux s’orienter et construire des projets professionnels conformes à leur personnalité.

Koné Zatcha : « le dialogue sur l’orientation se fera d’une autre façon entre le parent et l’enfant »
Relevant que certains parents imposent un choix de métier à leurs enfants prétendant vouloir leur bonheur, elle a souligné qu’à travers cette activité qui va se perpétuer, le parent va découvrir un enfant qui se connaît mieux.
« Grâce à cette activité, le dialogue sur l’orientation se fera d’une autre façon entre le parent et l’enfant. Il ne sera plus une confrontation, mais sera désormais une collaboration », rassure-t-elle.
L’atelier qui a eu une approche pédagogique active et participative, a reposé sur le jeu sur la connaissance de soi et sur la théorie des quatre tempéraments.

Beker Yao

Commentaire

PARTAGER