Koumassi – Bacongo réaffirme : Je ne ferai pas de chasse aux sorcières

1628

Dernère publication

Élu à la tête de la municipalité de Koumassi, le premier magistrat de la commune, Cissé Bacongo a pris officiellement ses fonctions, à l’occasion d’une cérémonie de passation des charges qui a eu lieu entre son prédécesseur, N’dohi Yapi Raymond et lui dans les locaux de la mairie, le jeudi 13 décembre 2018.

Occasion pour lui de renouveler son engagement à tourner dos à la politique de la chasse aux sorcières. « Il (Ndlr: maire sortant) peut partir en paix parce qu’il laisse sa maison entre les mains d’un frère. Je ne sais pas débusquer des sorciers. Je ne sais pas identifier de sorcières, donc je ne ferai pas de chasse aux sorcières. Je ne l’ai jamais fait dans ma vie. Partout où je suis passé, que ce soit dans l’enseignement ou à la fonction publique, tout le monde a été conservé, peut-être déplacé en fonction des compétences ou des profils. Mais personne n’a été inquiété à son poste parce que nous sommes tous au service de la Côte d’Ivoire qui est notre pays, notre bien en partage. Mes collaborateurs que je trouve et ceux qui vont venir, je ferai en sorte qu’ils travaillent en parfaite harmonie parce qu’il n’y a pas deux types d’Ivoiriens, mais un seul. Il peut donc partir en paix», a rassuré le nouveau maire de Koumassi.

Il a indiqué poursuivre le travail de son prédécesseur, pour apporter sa pierre à l’édifice de la commune : « Nul n’est parfait, il a fait beaucoup de choses bien en 17 ans, mais certainement d’autres choses pas bien. Aucun bilan ne peut être parfait, irréprochable. Il peut donc être sûr que là où il a moins réussi, je ferai en sorte que cela soit approfondi et en premier lieu, je lui ai dit que l’hôtel de ville (Fasse Dieu que nous puissions le terminer) qui est son bébé, il viendra l’inaugurer parce qu’à César, ce qui est à César. Il a commencé, si je réussis à terminer, il viendra récolter les dividendes. Pour notre part, nous ferons de notre mieux pour approfondir tous les sillons qu’il a tracés, pour en ajouter et qui vont être approfondis aussi par d’autres qui viendront après nous ».

N’Dohi Raymond : “Je souhaite que Bacongo fasse mieux que nous n’avons pu faire jusque-là”

Le maire sortant, N’Dohi Yapi, après 17 années passées à la tête de cette cité, a souhaité plein succès à son successeur et l’a rassuré de sa disponibilité: « Aujourd’hui, le maire Cissé Bacongo conduit une nouvelle équipe, nous ne pouvons que lui souhaiter bon vent, beaucoup de réussite parce qu’au-delà de tout, ce qui nous anime, c’est notre amour pour les populations de Koumassi. Ce qu’il faut retenir, c’est ce que chacun a pu faire et ce que chacun fera pour leur bonheur. Sur ce plan, je pense que rien ne nous oppose. Je souhaite qu’il fasse mieux que nous n’avons pu faire jusque-là. Nous nous tenons à la disposition de l’équipe du ministre Cissé Bacongo pour les renseignements, les informations dont ils auront besoin, pour la meilleure conduite de leur gestion. Il y aura des zones d’ombres, nous sommes là pour apporter les éclairages nécessaires pour que dans la continuité, nos actions concourent au bonheur de nos populations».

Cette cérémonie de passation des charges à été symbolisée par la signature de documents administratifs entre les maires sortant, entrant et le Préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié qui l’a présidée. Il a signifié à l’attention du maire que conformément aux lois du pays, il dispose de 6 mois, délai de rigueur, pour formuler des réserves sur les documents signés. Après quoi, il en endosse la responsabilité. Cissé Bacongo a été élu maire par le conseil municipal de Koumassi, avec 43 voix sur les 43 exprimées, le mercredi 12 décembre 2018.

TAB avec IBK

Commentaires - L'Intelligent d'Abidjan

PARTAGER