L’Afrique et la culture du privilège:Les 54 États du continent “évangélisés” par le Pape François

433

Dernère publication

Le Pape François, homme de Dieu. C’est un fait. Homme spirituel, c’est un militant. Le Pape François vient de terminer une visite dans les <<États-îles>> de l’océan indien du continent africain.

De sa technique d’homme de Dieu, il a mis sous le feu des critiques, la culture du privilège en Afrique. Le chef de l’Église Catholique a affronté le sujet sur un ton féroce à Madagascar. Le Pape François a rendu <> au continent africain, là où les organismes de droit de l’Homme bégaient. Véritable homme spirituel, le Pape François assure et, agit dans un souci de vérité et de cohérence sociale. L’homme de Dieu agit en son âme et conscience sous la menace de la mauvaise gouvernance qui, secoue les 54 États d’Afrique.

À l’analyse, le chef de l’Église Catholique a le sens aigu des rapports de force entre les dirigeants africains et leurs populations. Le Pape François est le seul chef qui ne reçoit d’instructions de personne, ne demande pas d’autorisation à Paris ou à Washington. Techniquement, l’ homme de Dieu fait appel qu’ à sa mission de religieux. Le Pape François a raison de mettre en cause la gouvernance par privilège. Depuis plusieurs années en Afrique, l’on fait plus attention à la loyauté au pouvoir qu’au respect de la compétence.

C’est pourquoi au cours de sa visite dans les <<États-Îles>> de l’Océan indien de l’Afrique, le Pape François a demandé aux 54 États du continent de méditer sur <> qui l’emporte sur la compétence et qui tue le talent. Méthodiquement, l’homme de Dieu veille sur l’Afrique où souvent il dénonce la violence, l’intolérance, la méchanceté, l’hypocrisie et le manque total d’amour entre les hommes. L’accusation et la délation en milieu politique qui mettent en cause le développement de l’Afrique. Le chef de l’Église Catholique a dit la vérité :lui, qui ne milite dans aucun parti politique, qui n’adhère à aucun syndicat. Le Pape François a toujours posé un regard bienveillant sur l’homme qui est à la fois la ressemblance et l’image de Dieu.

Ben Ismaël

Commentaires - L'Intelligent d'Abidjan

PARTAGER