Lutte contre la vie chère Le ministre Souleymane Diarrassouba lance « le mois du consommer local » à Bouaké

373

Dernère publication

Le jeudi 14 octobre 2021, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba a procédé au Marché de Gros de Bouaké à la cérémonie officielle de lancement du “Mois d’octobre, mois du consommer local”.

L’opération « Mois d’octobre, mois du consommer local » est une initiative de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) afin de susciter des changements dans les habitudes de consommation des populations en améliorant l’image des produits locaux auprès desdites populations. « Notre défi est de parvenir à modifier les habitudes de consommation de nos concitoyens et toutes les populations vivant en Côte d’Ivoire et les amener à privilégier les produits locaux dans les marchés et les supermarchés dans leur choix de consommation. Consommons ce que nous produisons, car nos produits sont de qualité et moins chers. C’est en consommant nos produits que nous apportons de la valeur ajoutée, de la richesse et que cela permet de soutenir nos économies pour donner de l’emploi à nos jeunes frères », a dit le ministre Souleymane Diarrassouba. Présent à cette cérémonie Gustave Diasso, représentant résident de l’UEMOA, est revenu sur la nécessité pour les populations de l’UEMOA de consommer les produits locaux pour la transformation structurelle des économies des États membres de cette organisation sous-régionale. « Le consommer local est plus qu’un concept qu’il faudra apporter afin de créer les conditions favorables à l’initiative privée et l’accroissement de l’entrepreneuriat des jeunes. Promouvoir la consommation locale, c’est soutenir les producteurs locaux, l’ensemble des politiques qui visent le renforcement et la transformation des PME, conditions nécessaires à la stimulation économique. C’est aussi soutenir la compétitivité des entreprises afin de mieux les adapter à la compétition qui s’annonce », a souligné Gustave Diasso. Au terme de cette cérémonie, un partenariat a été signé entre le Conseil national de lutte contre la vie chère (CNLVC) dirigé par Dr Ranie-Didice Bah-Koné et le Marché de Gros (MG) de Bouaké. Le Conseil national de lutte contre la vie chère (CNLVC) a pour mission principale d’assurer la coordination et le suivi de la mise en œuvre des stratégies de lutte contre la vie chère définies par le Gouvernement ivoirien. En somme, cette instance est chargée de mobiliser tous les moyens en vue d’assurer de meilleures conditions d’accès aux produits de consommation courante. Ce partenariat vise à promouvoir la consommation des produits locaux et lutter contre la vie chère dans la région de Gbêkê. Pour soutenir les actions de promotion sur la consommation locale, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba a offert aux sociétés coopératives des femmes de la région, 10 tricycles et 100 brouettes pour un montant total 20 millions de FCFA.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

Commentaire

PARTAGER