Mairie du Plateau: des cadres refusent l’installation de Ehouo avant la fin de la procédure judiciaire

2966

Dernère publication

Un groupe de cadres et de personnes habitant la commune du Plateau ou y ayant des intérêts, a animé une conférence de presse le mardi 12 mars 2019, a la maison de la Presse au Plateau (Abidjan).

«Nous n’avons rien contre la personne de Jacques Ehouo. Mais, nous refusons que son équipe et lui soient installés, avant la fin de la procédure judiciaire. Nous entendons dire que les autorités du pays prépareraient des arrangements pour l’installer. Si cela est avéré, nous disons non. Les faits qui lui sont reprochés sont suffisamment graves, pour qu’on l’installe par le moyen d’arrangements politiques. Nous demandons aux autorités politiques ivoiriennes de ne pas s’immiscer dans cette affaire. Qu’elles laissent la justice faire son travail. Nous demandons au procureur de la République, un peu plus de diligence dans le traitement du dossier, afin que la mairie du Plateau puisse enfin voir installés des responsables élus pour son bon fonctionnement », a fait savoir Koffi Martin, conseiller municipal de la liste “Renouveau”, à la dernière municipale, qui s’exprimait au nom de ses camarades. Il a ajouté qu’en cas d’installation « forcée » de Jacques Ehouo, les conseillers municipaux de sa liste pourraient refuser de siéger dans le Conseil municipal.

Le mandat de la délégation spéciale (mise en place pour gérer les affaires courantes) prenant fin début avril, il importe selon lui, que l’État trouve une solution rapide pour éviter que la commune indéfiniment sous administration permanente.

Présent à la conférence, Diaby Oumar, délégué du Mfa au Plateau, a fait savoir que son parti saisira bientôt la justice pour lui donner la liste d’une dizaine de proches de Jacques Ehouo, également trempés dans des malversations avec la mairie.

J-H K

Commentaires - L'Intelligent d'Abidjan

PARTAGER