Malgré la demande pressante du Rhdp pour une candidature du Président Ouattara le 31 octobre 2020, Guikahué et le Pdci dubitatifs : « Pour l’instant ce sont des bavardages, des bruits »

3859

Dernère publication

Le mercredi 22 juillet 2020 à la maison du Pdci-Rda à Abidjan-Cocody, prononçant une conférence de presse pour évoquer les dispositions pratiques prises pour la tenue des conventions locales (148 sur l’étendue du territoire national) les 25 et 26 juillet 2020, le Secrétaire exécutif en chef du parti , Maurice Kacou Guikahué a encouragé les membres de la convention à plébisciter le candidat Henri Konan Bédié.

«Chers conventionnels, le président Henri Konan Bédié est le candidat unique à l’élection qui a lieu le 26 juillet 2020 lors des conventions locales des 25 et 26 juillet 2020. Il se trouve que notre candidat est une personnalité d’une expérience politique et professionnelle adaptée à la résolution des problèmes de notre pays dans le contexte difficile actuel de crise politique, économique, sociale, sanitaire, et de turbulences et de doute exprimé par le sommet de l’État lui-même. Je vous invite donc à plébisciter monsieur Bédié le 26 juillet 2020.», a fait savoir le coordonnateur de la convention selon qui, Henri Konan Bédié sera bel et bien candidat à l’élection présidentielle d’octobre.

Car à l’en croire, la seule chose qui pouvait l’en empêcher était la disposition relative à la limite d’âge, qui a été retirée de la constitution lors du référendum de 2016. Invité à opiner sur les différentes demandes adressées à Alassane Ouattara, dans son parti, afin de se porter candidat, il a indiqué : «Les gens n’ont rien dit encore. Il y a des bavardages, des bruits, mais il n’y a pas encore eu de parole. Quand le président Ouattara aura convoqué le Congrès et nous aura expliqué les raisons qui fondent sa candidature, en ce moment, nous les Guikahué, on va parler et on va prendre position. Sinon pour l’instant, ce sont des bavardages.»

Pourquoi le Pdci n’a pas pris part aux obsèques du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly

Maurice Kacou Guikahué a également apporté des éclairages sur la non participation du Pdci-Rda aux obsèques de l’ancien locataire de la primature, feu Amadou Gon Coulibaly : « Quand la nouvelle du décès a été annoncée, la première personnalité qui a réagi, c’était le président du Pdci, Henri Konan Bédié qui lui a rendu un grand hommage et qui a été diffusé par le monde entier. Maintenant pour la présence physique, chez nous au village, le chien dit que c’est le pied de l’appelé qui marche vite”. Le président du parti, ce n’est pas n’importe qui, n’importe quoi. Il y a des cérémonies comme ça, il y a des approches. Et celles que nous avons faites n’ont pas eu d’échos. Donc c’est comme si les gens n’avaient pas eu besoin de nous.» Le Secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda a, par ailleurs, annoncé la tenue d’une conférence de presse par les partis politiques membres des plateformes Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds) et Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (Cdrp), ce jeudi 23 juillet au siège du Pdci. Et ce, a-t-il précisé, pour donner leur position sur le récent arrêté de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp) relativement à la Cei.


TAB avec IBK

Commentaire

PARTAGER