Mini Tournoi en Ligue 2 pour montée en Ligue 1:ce qu’en pensent des clubs concernés (Football, Fif,Côte d’Ivoire)

582
photo montage IA: Dia Mamadou, Diaby Moussa et Sinani Dosso

Dernère publication

Les récentes décisions du comité exécutif de la FIF relatives à la saison sportive sont diversement interprétées par les acteurs du football local. Notamment les mini championnats en Ligue 2 et Division 3. Il faut le rappeler, le Comité exécutif a décidé pour la saison prochaine de passer de 14 à 16 clubs en Ligue 1. Pour ce faire, il a été décidé de maintenir les 14 équipes en Ligue 1 en état tout en ajoutant 2 en provenance de la Ligue2. La montée en Ligue 1 se fera par un mini championnat. Dans la poule A, Es Bafing, le Stade d’Abidjan et le RFC Yamoussoukro s’affronteront dans un mini championnat. Le Stella, l’As Denguélé, Lys de Sassandra, dans la poule B disputeront leur mini championnat. Le premier de chaque mini tournoi sera qualifié en Ligue 1 pour la saison 2020-2021. Interrogé, chaque président de clubs y va de son analyse.

Pour Dia Mamadou, c’est une décision exceptionnelle, il faut s’en tenir à cela. « Si le comité exécutif de la FIF a fait ses choix, il doit y avoir des raisons précises qui l’on conforté. Même si cela peut léser certains par rapport à d’autres. C’est une situation exceptionnelle donc ce sont des décisions exceptionnelles. Beaucoup seront fâchés, ils seront nombreux à ne pas être contents », a commenté le président de Lys de Sassandra joint le samedi 27 juin 2020 au téléphone.
Pour lui, son équipe ira jouer, conformément à la décision du Comex sans pour autant s’accrocher à une montée en Ligue 1. « Nous avons la chance de jouer une montée en Ligue 1. Mais je puis vous dire que je ne suis pas obnubilé par une quelconque montée en Ligue 1. Quand Dieu décidera, je retournerai en Ligue 1. Je prends acte de la décision de la FIF. Nous allons jouer. Je serai heureux de jouer quel que soit le résultat », a appuyé Dia Mamadou.
S’il est favorable à cette décision, Dia Mamadou aurait voulu une autre formule qui prend en compte les clubs relégables de la Ligue 1. « En regardant le niveau de la Ligue 1 et celui de la Ligue 2, je pense que l’idéal aurait été de faire un tournoi en prenant en compte les deux équipes relégables de la Ligue 1 et 4 premiers de la Ligue 2 pour jouer le mini championnat. Les 4 premiers de ce mini championnat montent en Ligue 1. Je suis convaincu que les 4 derniers de la Ligue 1 ne sont pas supérieurs au 4 premiers de la Ligue 2 », a-t-il souhaité.

Diaby Moussa, président RFC de Yamoussoukro dont le club a été retenu au regard du classement pour participer à ce tournoi, a estimé que la FIF a pris une bonne décision : « Nous sommes partants pour jouer ce mini championnat. Quand vous regardez, notre poule, en six journées beaucoup de choses peuvent se passer. Il y a 18 points à prendre. La FIF a pris la bonne décision de donner la chance aux 3 premiers pour se battre afin d’accéder en Ligue 1. Nous allons, nous préparer pour jouer ce mini championnat et bien le négocier ».

L’ES de Bafing, présidée par Dosso Sinani n’est pas favorable à cette décision de la FIF. Il a estimé que le Comex aurait dû faire monter les premiers de chaque poule en Ligue 2. À savoir, ES Bafing pour le compte de la poule A et le Stella en ce qui concerne la poule B.

« Naturellement j’accueille mal cette décision de la FIF. Pas forcément, par rapport à ma position dans le classement mais par rapport à l’équité, à l’éthique, par rapport à l’esprit. Essentiellement par rapport au fond qui sous-tend cette décision. Au-delà du fait que je suis leader de ma poule, il y a une situation de deux poids, deux mesures. La Ligue professionnelle prend en compte la Ligue 1 et la Ligue 2. Les textes de la Ligue professionnelle s’appliquent de façon équitable et doivent s’appliquer de façon équitable à tous les clubs de la Ligue professionnelle. En Ligue 1, on valide le championnat et on proclame le 1e et 2e. En Ligue 2, on évoque la raison de l’équité disant que les écarts de points ne sont pas grands, il faut donner la chance à ceux qui sont derrière pour rattraper ceux qui sont devant avec un championnat à trois par poule. Quand on regarde l’écart de points en Ligue 1, l’écart n’est pas grand. Les équipes qui sont au bas du tableau, on les récompense pour être mauvais. Nous qui sommes au haut du tableau, on nous pénalise pour avoir fait des efforts depuis le début de la saison. C’est incongru. Nous sommes en période électorale. Cette décision qui s’applique au Stella et au Bafing ressemble à une sorte de sanction parce que nous ne les soutenons pas. Comment pouvez-vous expliquer le fait qu’on ait ressuscité des clubs descendus en division Régionale. Ce sont des situations qui nous amènent à nous poser beaucoup de questions. Je suis affecté, je suis triste pour le football ivoirien. Je suis triste parce que nous avons des dirigeants qui ne tiennent pas compte de l’équilibre de l’environnement dans lequel nous évoluons. Soit on joue pour tout le monde ou on arrête pour tout le monde », a exprimé Sinani Dosso.

Au-delà de la tristesse et de l’affection, le président du ES Bafing projette de saisir le Comité Exécutif, le CNO, le ministère des Sports pour faire invalider cette décision. En tout cas, il entend se battre pour se faire entendre : « Cette décision n’est pas immuable. Nous allons saisir le comité exécutif de la FIF en nous fondant sur les textes de la Ligue professionnelle. Nous allons adresser un courrier au CNO-CI, au ministère des Sports. Il s’agit pour nous de dénoncer la décision. Nous allons écrire pour que ce point soit inscrit à l’assemblée générale. C’est un précédent négatif qu’il ne faut pas laisser prospérer. Nous allons essayer de nous battre pour faire changer la décision. On ira loin pour dénoncer cette décision. Nous allons défendre cette affaire au prix de notre dignité. Au prix de la dignité du football ivoirien », a soutenu Sinani Dosso.

Ange K

Commentaire

PARTAGER