Nhaa-Hii festival – Ruffin Karamoko, commissaire général : “Le raphia et le palmier à huile règlent la question du sacré du peuple Nhaa-Hii”

1017

Dernère publication

La salle Félix Houphouët-Boigny du District d’Abidjan a abrité le mardi 23 novembre 2021, le lancement de la 2è édition du Nhaa-Hii festival de Toulépleu sur le thème ‘’ Le palmier à huile et le raphia dans la vie sociale et économique du Nhaa-Hii : Pratiques, résilience et cohésion sociale’’.

« Le raphia et le palmier à huile règlent la question du sacré du peuple Nhaa-Hii. Pour cette 2è édition qui se tient les 28 et 29 décembre 2021 à Toulépleu sur trois sites, nous sommes allés au plus profond de notre culture.(…) Il faut valoriser le raphia qui a beaucoup de dérivés à exploiter tout comme le palmier à huile.(…) Nos chefs se sont impliqués dans cette édition pour nous demander de réfléchir sur les dérivés du raphia et le palmier à huile porteurs de dividende », a annoncé Ruffin Karamoko, commissaire général lors du lancement de la 2è édition du Nhaa-Hii festival dont Anne Désirée Ouloto, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration en est la présidente-fondatrice. Il a dit qu’il y aura à cette édition, une conférence inaugurale, des jeux du terroir, un concours culinaire et surtout un Prix pour le meilleur agent de la cohésion sociale. Le commissaire général a soutenu que ce festival est la seule occasion joyeuse de rassembler et fédérer toutes les filles et fils de Toulépleu qui, généralement, se retrouvent autour des funérailles ou des conflits. Il a profité pour appeler toutes les filles et fils de la région de prendre une part active dans le Nhaa-Hii festival qui est le leur comme l’Abissa est pour le peuple N’Zima de Bassam. Le commissaire a dit que la particularité, cette année, c’est qu’il y aura une activité le 27 décembre 2021, jour du marché. Ce sont 3500 festivaliers qui sont attendus.
Cette édition est placée sous l’égide du ministère de la Culture, de l’industrie des arts et du spectacle et sous le parrainage de Moussa Dosso, ministre du Budget et Portefeuille de l’État.

Mamadou Ouattara

Commentaire

PARTAGER