Nouvelle constitution – M’Bollo Martin député – Agboville sous-préfecture : « D’abord consulter ma population »

1964

Dernère publication

M’Bollo Martin est le député élu dans la sous-préfecture d’Agboville. Il est également président du conseil régional de l’Agneby Tiassa. Il donne son point de vue sur l’avant projet de la nouvelle constitution.

Le Président de la République vient de présenter l’avant-projet de la nouvelle constitution. Ce texte rencontre t-elle votre assentiment ?

Dans un premier temps, je vais consulter ma population. C’est très important d’avoir l’avis de cette population. C’est à partir de ce moment que nous pourrons effectivement prendre une position vis à vis de cette constitution.

En tant qu’indépendant, y a-t-il des éléments qui vous dérangent ?

Pour l’heure nous ne pouvons rien dire, nous avons la possibilité d’apporter des amendements à ce projet et c’est ce que nous comptons faire.

Est-ce que vous êtes favorable à la mise en place du Sénat ?

Ça c’est une autre paire de manche. Nous n’allons pas parler de Sénat aujourd’hui. Pour parler de Sénat, il faut que l’Ivoirien sache ce que c’est qu’un sénateur. Je pense qu’il y a un préalable, un certain nombre de choses qu’il faut faire avant d’arriver à ce niveau.

Et les dispositions transitoires ?

Je vous l’ai dit tout à l’heure, ,le Président lui-même a dit que les députés sont libres et peuvent apporter des amendements. Alors c’est au cours des différentes sessions que nous allons apporter ces amendements mais aujourd’hui je ne pourrai pas me prononcer sur ces différents aspects de l’avant projet .

Vous dites que vous allez voir vos populations avant d’adopter le texte . Or le débat commence dès vendredi . Est-ce que vous aurez le temps de faire cela ?

Ça ce sont des choses que nous allons soumettre lors des différents débats que nous aurons à l’Assemblée nationale ici.

TAB et Alex A

Commentaire

PARTAGER