Patrick Achi au Président Ouattara : “Face à cette douleur (…) vous n’êtes pas seul”

9737
Patrick Achi au Président Ouattara

Dernère publication

« Face à cette douleur (…) vous n’êtes pas seul », a dit Patrick Achi, le premier ministre par intérim le mercredi 24 mars 2021 lors du conseil des ministres , en présentant les condoléances du gouvernement au président de la République suite au décès du Premier ministre Hamed Bakayoko.

Au nom du gouvernement, le Premier ministre par intérim Patrick Achi a renouvelé les condoléances au Président de la République. Il l’a assuré du soutien de la totalité des membres du gouvernement. « Face à cette douleur et à ce grand vide que laisse le départ inattendu du Premier ministre Hamed Bakayoko, ministre de la Défense, nous voudrons vous dire encore ce matin que vous n’êtes pas seuls. Les membres du gouvernement sont avec vous, monsieur le président de la République et la Première dame, Dominique Ouattara. Les Ivoiriennes et les Ivoiriens de nos villes et campagnes sont également avec vous dans cette douloureuse épreuve », a-t-il dit.


[ Il a exprimé la compassion du gouvernement au chef l’État pour la perte d’un compagnon loyal. ]

« Monsieur le président de la République, se souvenir de notre frère Hamed Bakayoko, c’est vouloir se souvenir de tout, de tous ces combats pour rétablir notre pays et sa marche vers le progrès. De toutes ces difficultés infranchissables et in fine, surmontées. De son travail permanent, de cette soif de succès, d’aventure et d’échange. De cette inépuisable énergie qui le poussait à embrasser l’avenir. Des témoignages émus, des hommages officiels et ceux de la jeunesse, des artistes, des sportifs et de simples citoyens et ce qui nous a été de vivre à l’occasion de ces obsèques, nous situent davantage sur la valeur de l’homme que nous regrettons tous aujourd’hui”, a témoigné le chef du gouvernement par intérim.
En ces termes, Achi Patrick a ajouté : ” Monsieur le président de la République, au-delà des liens filiaux et affectueux qui vous liaient au défunt premier ministre qui était également l’un des piliers importants du dispositif sur lequel reposait la réalisation de votre grande vision de transformer de notre pays, la Côte d’Ivoire attendait encore beaucoup de lui. Ce triste événement nous a tous fortement éprouvés et avec nous l’ensemble de la communauté nationale, les pays amis et frères de la Côte d’Ivoire. En témoigne les hommages unanimes rendus à l’illustre disparu ainsi que les messages et gestes de solidarité manifestés à travers le monde. Nos condoléances vont également à la famille Bakayoko et toutes les familles alliées et tout particulièrement à la veuve Yolande Bakayoko ainsi qu’aux enfants ».

J-H K

Commentaire

PARTAGER