Présidentielle 2020 – Des guides religieux : “Aucun homme ne doit s’imaginer que sa personne est plus importante que la Côte d’Ivoire”

463

Dernère publication

Après les tentions sociales des mois précédents en Côte d’Ivoire, l’Alliance des guides spirituels du pays (Ags-Ci) a produit une déclaration le jeudi 13 février 2020 à l’église de la Mission évangélique grâce de vie (Meg-Vie) sise à Abidjan-Angré Mahou pour appeler les acteurs politiques et la population à l’apaisement et à la responsabilité.

« Il pèse sur vous, à qui Dieu a donné la force de présider aux destinées de notre beau pays, la responsabilité historique d’effacer les blessures du passé et d’introduire le vaillant peuple de Côte d’Ivoire dans une ère nouvelle faite de progrès et de bonheur. Nous voici aujourd’hui en 2020, année électorale, qui semble représenter pour tous les acteurs politiques un enjeu majeur. Si cela est bon pour l’expression démocratique, il est indéniable que notre pays ne peut pas, ne veut pas et ne doit pas se permettre une autre crise. Qu’aucun de nos leaders politiques ne tombe dans le piège pernicieux de l’orgueil, car l’orgueil précède la chute et aucun homme de quelque bord politique qu’il soit, ne doit s’imaginer que sa personne est plus importante que la Côte d’Ivoire toute entière. Rappelez-vous qu’un homme politique a beau être une personnalité publique, il reste un père de famille. Et aucun enfant ne prend plaisir à voir son père, ou sa mère insulté, vilipendé, outragé publiquement », stipule la déclaration à l’endroit des acteurs du jeu politique ivoirien. « Aussi juste que vous paraissent les causes que vous défendez, souvenez-vous des valeurs telles que le respect de la vie des populations, le respect des aînés, le respect des autorités et surtout le respect des institutions et ceux qui les incarnent, valeurs chères à la culture africaine. La parole est sacrée. La parole guérie et la parole tue. Veillez donc à la façon dont vous l’emploierez durant cette année électorale », poursuit la déclaration. Qui a également appelé les fidèles à œuvrer pour la paix et la stabilité du pays. L’Ags-Ci est composée d’Archevêques, d’Évêques, de Révérends, de Pasteurs et d’Imams, de Guides religieux et de Prédicateurs. Plusieurs hommes religieux comme l’archevêque de l’église Meg-Vie, Vincent Kodja et l’imam Konaté, imam principal de la grande mosquée de Marcory étaient présents.

MO avec KN

Commentaire

PARTAGER