Présidentielle 2020 : le District des montagnes appelle Ouattara à être candidat (Côte d’Ivoire)

3980

Dernère publication

Les cadres, élus et chefs coutumiers du District des montagnes, dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire, ont produit une déclaration le jeudi 23 juillet à la salle Kodjo Ébouclé du Palais de la Culture d’Abidjan-Treichville, pour appeler le président Alassane Ouattara à être leur candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

« Nous, populations du District des montagnes demandons à son excellence Monsieur le Président de la République Alassane Ouattara d’accepter de faire à nouveau le sacrifice d’être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Cette candidature, gage de stabilité, de paix et de développement, sera le moteur de l’assurance de tous les fils et filles du District des montagnes et de tous les habitants de notre beau pays, la Côte d’Ivoire», stipule en substance, la déclaration lue par la ministre Année Désirée Ouloto, présidente du Conseil régional du Cavally.

Le District des montagnes regroupe les régions du Guemon, du Tonkpi et du Cavally. La salle Kodjo Ebouclé du Palais de la culture a eu du mal à contenir le nombre de cadres et de ressortissants venus à la cérémonie, en présence des ministres Sidiki Konaté, Diomandé Vagondo, Albert Flindé.

Les populations ont exprimé leur fidélité au président Alassane Ouattara et appelé les autres régions du pays à soutenir cette candidature. « Nous, populations du District des montagnes comprenant les régions du Guemon, du Cavally et du Tonkpi, assurons monsieur le Président Alassane Ouattara, de notre totale et entière disponibilité, et de notre engagement ferme et sans équivoque à ses côtés. Pour nous conduire à la victoire dès le premier tour, au soir du 31 octobre 2020. En conséquence, nous les populations du District des montagnes, invitons les ivoiriens épris de paix, soucieux du développement et de la stabilité de notre pays, à soutenir massivement la candidature de SEM Alassane Ouattara dans l’intérêt supérieur de la Côte d’Ivoire», a lu la ministre Anne Ouloto.

J-H K

Commentaire

PARTAGER