Présidentielle 2025, sécurité nationale- L’appel du général Apalo à ses hommes

536

Dernère publication

Le séminaire-bilan de l’année 2023 de la gendarmerie nationale a pris fin le vendredi 7 juin 2024 à Abidjan. Au terme de ce séminaire autorisé par le ministre d’État, ministre de la Défense, le général de corps d’armée Alexandre Apalo Touré, commandant supérieur de la gendarmerie nationale a donné des instructions à ses hommes : faire en sorte que la Côte d’Ivoire puisse évoluer dans la tranquillité.

Les actions de la gendarmerie nationale en 2023 ont été passées en revue au cours de ce séminaire et les axes d’effort pour l’année 2024 ont été dégagés, en ce qui concerne la sécurité nationale, mais surtout en prélude à l’élection présidentielle d’octobre 2025.

“Nous devons accroître, de façon efficiente, la confiance de l’État, c’est-à-dire que nous devons, dans notre manière de servir, faire en sorte que la République puisse évoluer dans la tranquilité, en faisant face à toute sorte de désordre ou de tentative qui soit de nature à déstabiliser la République (..) Nous devons préparer l’année électorale qui vient et cela demande beaucoup d’entraînements et d’exercices. Je demande aux uns et aux autres de jouer correctement leur rôle, de s’entraîner correctement et sur tous les plans, a dit le général de corps d’armée Alexandre Apalo Touré aux gendarmes. Il les a exhortés à avoir des comportements exemplaires afin de ne pas ternir l’image de la gendarmerie nationale, ce corps d’élite des Forces armées de Côte d’Ivoire. “Nous devons mériter la confiance à travers notre agir quotidien, améliorer notre élitisme Je demande que chaque gendarme, en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance, se rappelle qu’il est gendarme et que son comportement doit être éthique. Nous devons veiller à ce que l’honorabilité de notre institution ne soit jamais entachée”, a ajouté le commandant supérieur de la gendarmerie nationale.

Jean-Paul Maman, directeur de cabinet du ministre d’État Téné Birahima Ouattara :

“Il est bon de s’interroger sur ce qui a bien marché et ce qui a moins marché”

Représentant le ministre d’État, ministre de la Défense, Jean-Paul Malan, le directeur de cabinet a exprimé l’engagement du ministre d’État Téné Birahima Ouattara “à poursuivre ses actions, en termes d’amélioration des conditions de vie et de travail des gendarmes. ” Il est bon de s’interroger sur ce qui a bien marché à la gendarmerie nationale pour la renforcer et ce qui a moins marché, pour apporter des corrections et des ajustements adéquats”, a-t-il indiqué, en se félicitant de la tenue de ce séminaire.

Olivier Dion

Commentaire

PARTAGER