Présidentielle d’octobre 2020: Ce que le Pnud veut faire avec le Conseil constitutionnel

4891
Rencontre entre Carol Flore - Smereczniak , la représentante du PNUD en Côte d`Ivoire et le président du conseil constitutionnel Mamadou Koné ce lundi 27 juillet 2020 dans les locaux du conseil constitutionnel sis au plateau.

Dernère publication

Le lundi 27 juillet 2020, le président du Conseil constitutionnel, Mamadou Koné, a reçu en audience, au siège de l’institution à Abidjan-Plateau, Carol Flore-Smereczniak, la Représentante résidente du Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud) en Côte d’Ivoire.

Au sortir de cette rencontre, Carol Flore-Smereczniak, Représentante résidente du Pnud en Côte d’Ivoire, a dit : « J’ai eu l’honneur de rencontrer le président du Conseil constitutionnel et nous avons eu l’occasion de passer en revue le rôle que cette institution joue dans le processus électoral. Cette visite nous a permis de voir un peu en détail le rôle du Conseil mais également les besoins et l’appui que nous pouvons donner dans le cadre de notre projet d’appui aux élections en Côte d’Ivoire. Je voudrais rappeler que le Conseil constitutionnel a des attributs de juge des élections et donc, c’est un rôle clé pour s’assurer de la transparence, de l’inclusivité, la crédibilité mais surtout de l’apaisement des élections. C’est important pour nous de voir dans quelle mesure nous pouvons soutenir le Conseil et nous assurer qu’ils ont les moyens nécessaires pour pouvoir mener à bien leurs attributions. Le Conseil nous a fait part de ses besoins en informatique pour pouvoir gérer le mécanisme de parrainage qui est une nouveauté dans le paysage électoral ivoirien. Donc, nous allons voir ce qu’on peut faire dans le cadre du projet d’assistance. Il y a également tout le volet formation et sensibilisation que nous voulons appuyer pour nous assurer que tout le monde comprenne le rôle du Conseil constitutionnel mais également, au niveau du contentieux qu’il est appelé à gérer, que les informations soient données à tous les partis politiques, les candidats, et à tous ceux qui se sont fait enrôler pour qu’ils puissent avoir justice». Carol Flore-Smereczniak a également indiqué qu’il s’agissait d’une première visite de courtoisie depuis sa prise de fonction en mars 2020.

MO avec KN

Commentaire

PARTAGER