Projet de Transport Urbain d’Abidjan- Apdh aux côtés des personnes impactées

1887

Dernère publication

L’Ong Action pour la Protection des Droits de l’Homme (Apdh) a initié, le jeudi 16 mai 2024 au Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres (Campc) d’Abidjan-Cocody, un atelier de renforcement de capacités des Organisations de la Société Civile (Osc) sur le suivi des projets de développement.

Selon Koné Nontihès, présidente de l’Action pour la Protection des Droits de l’Homme (Apdh), cet atelier avait pour but d’outiller les Organisations de la Société Civile (Osc) en matière du suivi et de plaidoyer pour la prise en compte des droits des populations et la protection de l’environnement dans les projets de développement. Selon elle, les populations riveraines impactées par le Projet de Transport Urbain d’Abidjan (Ptua) se plaignent de la qualité des consultations et de leur implication dans la mise en œuvre du projet, de la modicité des montants alloués aux personnes déplacées à cause du projet, de la lenteur du règlement de ces montants, de la non-inclusion de toutes les communautés affectées dans le cadre des indemnisations accordées. « Nous allons travailler sur toutes les questions qui relèvent des droits de l’homme, des droits des enfants, des femmes, des personnes vivant en situation de handicap. Cet atelier avait pour but de renforcer les capacités des organisations de la société civile de sorte à les mettre en mission, les envoyer au contact des communautés afin de collecter les griefs que ces populations ont dans le cadre du Projet de Transport Urbain d’Abidjan », a-elle déclaré . Elle a rappelé que l’Apdh a diligenté une première mission terrain dans les localités de Attécoubé-Anyama, afin de voir dans quelle mesure elle pourrait documenter ces diverses allégations, et conduire une action de plaidoyer opportune afin que ces communautés puissent avoir gain cause, conformément aux prescriptions du système de sauvegarde intégré (Iss) de la banque. Dans ce sens, dit-elle, un suivi de ce projet sera entamé avec l’appui des structures internationales.

Mamadou Ouattara avec A. Traoré

Commentaire

PARTAGER