Promotion de l’entrepreneuriat jeune:Les lauréats du prix BJKD ont reçu leurs chèques

974

Dernère publication

Les lauréats de la deuxième édition du concours de la Fondation Bénédicte Janine Kakou Diagou (BJKD) pour la promotion de l’entrepreuriat jeunes ont reçu leurs chèques le jeudi 31 Octobre 2019 au siège de la structure à Cocody.

Les trois premiers prix sur 522 candidatures ont été attribués. Le premier prix est revenu à Bamba Mamadou, promoteur d’une société d’Unité de valorisation des déchets à Man qui a reçu 15 millions F CFA. Le deuxième revient à N’Da Akissi Solange de Wilaya. Elle a reçu 10 millions et le troisième prix d’un montant de 5 millions FCFA est revenu à Ouattara Corine Maurice de Mcm. En dehors de ces statutaires de la Fondation, deux prix spéciaux ont été attribués. Il s’agit du prix spécial du jury et le prix spécial Mme Diagou. Il ont été remportés respectivement par Yapi Moya Christelle et Okou Valence Nazaire. Chacun a reçu la somme de 3 millions FCFA.

Bamba Mamadou le lauréat de cette édition qui est à sa première participation à cette compétition a exprimé sa joie pour cette distinction. Relevant que cette récompense va l’aider à booster son activité. “Ce concours est une opportunité pour tous les jeunes qui envisagent un avenir radieux dans l’entrepreneuriat. C’est aussi une opportunité pour ceux qui ont des difficultés à décoller avec leurs entreprises. Avec ce prix, on pourra mieux décoller. Avec les formations que nous aurons, cela nous permettra de mieux gérer notre entreprise et mieux mettre en oeuvre les différentes stratégies que nous connaissons pas. Grâce à ce chèque, nous allons pouvoir augmenter notre production et changer aussi notre stratégie en vue de nationaliser l’entreprise”.

Olga Djadji présidente de la fondation s’est réjouie du bon déroulement de cette édition avec la remise effective des chèques aux bénéficiaires. “C’est un sentiment de fierté et de joie parce que c’est ce que veut incarner la fondatrice: accompagner les jeunes entrepreneurs et leur donner un coup de pouce dans leur activité, tant sur le plan financier que sur le plan technique”. Elle a rassuré que les lauréats font l’objet d’un accompagnement. “Il y a un suivi qui a été fait pour la première édition. Après la remise du chèque nous sommés allés rencontrer les différents lauréats sur les sites pour voir l’évolution. Nous sommes satisfaits. Il est important d’apporter ce suivi, on ne peut pas donner ces sommes importantes et après apprendre après que ces entreprises ont fait faillite. Cela ne fait pas partie de nos objectifs. Nous voulons que ces lauréats soient des exemples pour les jeunes qui veulent entreprendre”. Selon la présidente, les critères de choix sont des projets innovants. Le premier critère est d’avoir une PME qui a 2 ans d’existence, bien structurée et à jour des taxes fiscales. Mais surtout qui génère ou qui peut générer des emplois.

Ernest F

Commentaire

PARTAGER